La Réserve de l'estuaire de la Seine

Texte issu du site : http://www.maisondelestuaire.org qui regorge d'informations.

 

L’estuaire de la Seine fait partie des trois plus grands estuaires de France avec la Loire et la Gironde.

Une vaste zone humide de près de 10 000 hectares, qui abrite un ensemble de milieux typiques et remarquables à l’échelle européenne - milieux subtidaux, vasières, prés salés, mares, roselières, prairies humides -

à l’interface entre terre et mer.

 

L’estuaire de la Seine se compose d’une grande diversité de milieux naturels, soumis à l’influence de plus en plus marquée des marées et du sel : prairies humides, mégaphorbiaies, mares, roselières, prés salés, rivages

de sables et de galets, estranszone de balancement des marées sablo-vaseux à rocheux et zones perpétuellement immergées.

Ces habitats fortement productifs permettent l’expression d’une flore d’une grande richesse -

près de 500 espèces répertoriées à ce jour - et attirent quantité d’animaux dont pas moins de 385 espèces de papillons, 325 espèces d’oiseaux, 70 espèces de poissons, 48 espèces de mammifères, 13 espèces d’amphibiens…

 

Différentes activités économiques et de loisirs s’exercent dans la réserve naturelle. Les exploitants agricoles

et les coupeurs de roseaux contribuent à l’entretien des prairies humides et d’une partie des roselières.

Les pêcheurs professionnels du Havre et de Honfleur pratiquent encore la pêche à la crevette grise et

à la crevette blanche. Enfin la chasse est autorisée dans la réserve sur 30 % de sa surface. Il s’agit en majorité d’une chasse au gibier d’eau pratiquée de nuit depuis des gabions, des installations semi-enterrées à côté

de mares entretenues au sein des roselières et des prairies.