Expos en cours:

Agenda non exhaustif, mais bien pratique des expositions sur le département. Sur cette page toutes les expos en cours.

Retrouvez les expos à venir et les festivals d'arts visuels sur leurs propres pages.

  • Jusqu'au 20 octobre 2017 - Artiste Ouvrier - Outsiders Galerie, Rouen

"Artiste-Ouvrier est de retour et cette fois en expo solo !
Une magnifique exposition du célèbre pochoiriste sur le thème de l'architecture intérieure et extérieure vous attend le 16 septembre prochain à la galerie ! Venez nombreux admirer les œuvres dont certaines ne seront pas sans vous rappeler notre bien-aimée ville de Rouen avec notamment une série de pochoirs sur toile de l’Église Saint-Maclou !

Du 16 septembre au 20 octobre 2017 - Artiste Ouvrier - Outsiders Galerie, Rouen

  • Jusqu'au 21 octobre 2017 - Métamorphoses - Terminal 37, Rouen

Métamorphose est une exposition du travail d'Astrid de Geuser, son univers si particulier fait de sculptures et de peintures vaut vraiment le détour, et chacun sera touché par les formes, les corps, et l'élan de vie incroyable qui ressort de son travail. Un monde de songes et de fantasmagorie qui nous fait voyager.

Du 23 septembre au 21 octobre 2017 - Métamorphoses - Terminal 37, Rouen

  • Jusqu'au 21 octobre 2017 - Ouvrez des écoles ! Victor Hugo et l'école de la République - Musée Victor Hugo, Quai Victor Hugo, Villequier

"À quoi l’école ressemblait-elle au XIXème siècle ? Comment le combat politique aboutissant aux lois Ferry, qui fondent l’école universelle, laïque et gratuite, s’exprime-t-il dans la vie des écoliers ? Quel rôle Victor Hugo a-t-il joué dans ces bouleversements qui allaient aider la France à entrer dans la Troisième République et dans le XXème siècle ?

Lettres, cahiers des enfants Hugo, manuels et mobiliers scolaires, dessins de Victor Hugo, extraits de ses discours et d’œuvres de lui-même et de son entourage, témoignent d’une nouvelle vision de l’enfant et de son rôle essentiel pour le monde de demain."

Exposition réalisée en partenariat avec le Musée National de l’Éducation, le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande et le Musée des Traditions et Arts Normands - Château de Martainville.

Jusqu'au 21 octobre 2017 - Ouvrez des écoles ! Victor Hugo et l'école de la République - Musée Hugo Quai Victor Hugo Villequier

  • Jusqu'au 25 octobre 2017 - Exposition: Princesses oubliées - Bibliothèque de Luneray

"La bibliothèque de Luneray vous propose du 3 au 25 octobre une exposition sur le thème « Princesses oubliées ». De quoi ravir ces demoiselles !"

Du 03 au 25 octobre 2017 - Exposition: Princesses oubliées - Bibliothèque de Luneray

  • Jusqu'au 29 octobre 2017 - Projections de Kurt Hentschläger: ORT - Le Volcan Niemeyer, Le Havre, 23h00 chaque soir

"Pour continuer les festivités après Un été au Havre, Le Volcan vous propose l'œuvre événement de Kurt Hentschläger projetée sur le bâtiment emblématique de la ville.
Le Volcan a passé commande il y a quelques années à l’un des plus talentueux artistes multimédia de notre époque, Kurt Hentschläger, d’une œuvre vidéo en haute définition et 360° pour la coque extérieure du Grand Volcan d’Oscar Niemeyer.
Reportée pour des raisons techniques liées à l’avancée des travaux de réhabilitation du site Niemeyer, les conditions sont à présent enfin réunies pour présenter ce travail à la clôture des festivités des 500 ans de la ville du Havre et avec l’aide du Pasino, dès le 7 octobre à la tombée de la nuit. Images somptueuses plaçant Le Havre au point de rencontre entre la nature sauvage et la modernité, Ort sera projeté tous les soirs de ce mois d’octobre 2017.
Artiste autrichien vivant à Chicago, Kurt Hentschläger crée des spectacles et des installations audiovisuels. La nature immersive de ses réalisations part d'une réflexion sur le sublime et la condition humaine. Entre 1992 et 2003, il est l'un des deux membres de GRANULAR-SYNTHESIS."

Du 07 au 29 octobre 2017 - Projections de Kurt Hentschläger: ORT - Le Volcan Niemeyer, Le Havre, 23h00 chaque soir

  • Jusqu'au 29 octobre 2017 - Up, expo de Cumbone - Hôtel de Bourgtheroulde, Rouen

"Oyé Oyé !
Gentilshommes et Gentes dames, Du 4 au 29 Octobre, se tiendra à l’hotel du Bourgtheroulde, une exposition des plus belles créations de Maistre Cumbone, mélangeant œuvres originales et supports modernes.
Le trait et l’énergie restent primitifs lorsqu’il fricote avec le Graffiti tandis que les compositions parodiques et numériques explosent en motifs floraux. L’équilibre et l’œil rencontre enfin le repos lorsque notre regard divague, perdu dans le dédale de ses “Mantraffitis” aux nuances psychédéliques. Cumbone nous dévoile ici ses talents de jongleur et tombe le masque de sa skyzophrenie créatrice, en vous offrant toutes les facettes de son art."
Une exposition à 360° !!


  • Jusqu'au 29 octobre 2017 - Quand la Seine entre dans l'Histoire - MuséoSeine, Caudebec-en-Caux

"Entrez dans l’histoire de la Seine et de sa vallée depuis l’Age de fer jusqu’à la fin de l’Empire Romain et découvrez comment les rives du fleuve se développent, au temps des gallo-romains, notamment grâce à la romanisation. En lien avec cette exposition, MuséoSeine et des archéologues confirmés vous proposent des visites de sites archéologiques de la vallée de la Seine"

Du 28 avril au 29 octobre 2017 - Quand la Seine entre dans l'Histoire - MuséoSeine, Caudebec-en-Caux

  • Jusqu'à fin octobre 2017 - A table - Bistro Nova, Rouen

Présentation par l'artiste:

"A travers une série de portraits au stylo bille et crayons de couleur, je me suis intéressée au langage corporel, notre attitude à table, nos habitudes, ce qui reste de notre éducation, les mains ou les coudes sur la table, on déguste ou on dévore, en lisant ou en discutant...
Les portraits seront réunis dans un Mythographes dont la sortie est prévue le soir du vernissage et les dessins seront exposés jusqu'au mois d'octobre."

Du 26 juin à fin octobre 2017 - A table - Bistro Nova, Rouen

  • Jusqu'au 05 novembre 2017 - Plume (s) - Parc de Clères

"Exposition autour de la plume, de l’animal à son utilisation par l’homme. En 2017, le parc de Clères se penche sur la plume pour construire une exposition qui abordera ses différents usages.
De son rôle biologique chez l'animal à son usage par l'homme, la plume est un matériau aux multiples facettes par ses qualités: chaleur, finesse, souplesse, beauté. Symbole divin dans certaines mythologies, la plume revêt un caractère spirituel fortement lié dans certaines civilisations.
Cette exposition présentera également les œuvres de l'artiste plasticien Sylvain Wavrant, autour de la plume et du costume."

Jusqu'au 05 novembre 2017 - Plume (s) - Parc de Clères

  • Jusqu'au 05 novembre 2017 - Exposition Ancres - Galerie MS, Le Havre

"Michel Sieurin, photographe maritime, Havrais depuis 1958, est passionné par les belles images. Il les crée selon les règles de l’art, utilisant pour ses compositions les lignes directrices, les éclairages, l’harmonie des couleurs, les détails, et l’aspect symbolique des objets et des formes.

Photographe professionnel depuis 1973, il a lors de ses reportages, réalisé des photographies personnelles.Cette exposition vous présente une sélection d’Ancres de Marine.

Ses photographies décorent les bureaux de différentes sociétés et de lieux publics, notamment du Novotel du Havre.

Michel Sieurin a obtenu en 2011, une médaille d’argent au Salon de la Marine pour sa photographie « le dentiste du Titan ».

Visitez cette exposition et laissez vous embarquer pour un voyage esthétique et mental !"

Jusqu'au 05 novembre 2017 - Exposition Ancres - Galerie MS, Le Havre

  • Jussqu'au 22 novembre 2017 - Le Territoire - INSA Rouen Normandie, Galerie du Temps de [poz], Saint-Étienne-du-Rouvray

L’exposition regroupe les photographies du territoire normand entrées dans la collection du Frac depuis sa fondation en 1983, époque marquée, en France, par un profond renouvellement de la photographie de paysage. Entre œuvre et document d’archives, regard contemplatif et précision descriptive, ces images retracent l’histoire de cette nouvelle école du paysage et celle de la collection, progressivement enrichie, notamment par le biais de commandes. L’axe de la Seine, les ports, le littoral et les campagnes sont donnés à voir dans des formes et des points de vue divers, traduisant la pluralité des territoires de la Seine Maritime et de l’Eure. 

Ces ensembles photographiques, souvent conçus en série, sont déployés pour la première fois dans leur quasi-intégralité à l’INSA Rouen Normandie, école d’Ingénieur publique qui propose en option, avec la section Image-Etude, une formation artistique au film et à la photographie.

Avec Gabriele Basilico, Jean-Claude Bélégou, Sylvaine Branellec, Thibaut Cuisset, John Davies, Tom Evans, Jean Gaumy, Andrea Keen, Gilles Saussier.

Du 06 octobre au 22 novembre 2017 - Le Territoire - INSA Rouen Normandie, Galerie du Temps de [poz], Saint-Étienne-du-Rouvray

  • Jusqu'au 24 novembre 2017 - Serial Colorz - La Forge, Harfleur

"L'association se réunit autours d'une exposition commune, sur le thème des arts de rue du 13 octobre au 24 novembre.
Des surprises au rendez-vous !"

Du 13 octobre au 24 novembre 2017 - Serial Colorz - La Forge, Harfleur

  • Jusqu'au 26 novembre 2017 - Human versus nature - Les Jardins Suspendus, Le Havre

"Cette jeune artiste havraise, élève de l’école d’art de Bruxelles, travaille sur la dualité entre corps humain et nature végétale. Pour elle, les similitudes sont nombreuses. Elle souhaite, au travers d’œuvres réalisées uniquement au trait noir, créées spécialement pour cette exposition, nous sensibiliser à leur composition organique commune et à la lutte qui les oppose bien souvent dans notre société."

Du 14 octobre au 26 novembre 2017 - Human versus nature - Les Jardins Suspendus, Le Havre

  • Jusqu'au 26 novembre 2017 - L'Inventaire Vol.7 - F.R.A.C, Sotteville-Lès-Rouen

"Le cycle de « L’Inventaire », initié en 2011, consiste à présenter les oeuvres du fonds par leur ordre d’entrée dans la collection. Pour ce 7ème volet, L’Inventaire présente les oeuvres acquises par le Frac en 1999 et 2000. Outre le fait d’amorcer une nouvelle décennie, ces deux années marquent une étape importante puisqu’elles correspondent à un changement de direction avec la nomination de Marc Donnadieu. A son arrivée, le dessin et le livre d’artiste vont retrouver une place de choix dans le fonds qui privilégie également des artistes phares de la scène nationale comme Marie-Ange Guilleminot, Fabrice Hyber, Marylène Negro et internationale comme Zoe Leonard, Philip-Lorca diCorcia ou encore Douglas Gordon."

Du 16 septembre au 26 novembre 2017 - L'Inventaire Vol.7 - F.R.A.C, Sotteville-Lès-Rouen

  • Jusqu'à fin novembre 2017 - SOLs - Galerie Brunnodottir, Rouen

"Pour le premier événement, et l’inauguration de la Galerie Brunnodottir, la photographe plasticienne Louise Brunnodottir vous propose une rencontre autour de sa lecture de ses sujets d’expérimentations et parcours artistiques tels que le paysage ou le patrimoine rouennais."

Du 15 septembre à fin novembre 2017 - SOLs - Galerie Brunnodottir, Rouen

  • Jusqu'au 30 novembre 2017 - Exposition Edith - Cem Sonic, Le Havre

"Le CEM, dans le cadre de ses actions culturelles, accueille régulièrement des artistes évoluant dans les arts en tout genre. Et en ce début de mois d’octobre, nous sommes particulièrement heureux de recevoir une de nos artistes havraises favorites, Edith, à l’occasion de la sortie de son nouvel album intitulé « Emma G. Wildford » qui paraîtra le 25 octobre prochain aux éditions Soleil, dans la collection Noctambule.

Fruit d’une collaboration avec le scénariste Zidrou, ce nouveau chapitre de la vie d’Edith est un voyage dans le temps (années 1920) et dans l’espace (Angleterre et Laponie), à travers l’histoire d’Emma G. Wildford. Ce récit mêle mystère, aventure et amour.
Le pitch : « Il y a quatorze mois, son fiancé, Roald Hodges – membre de la National Geographic Society – a embarqué à bord du Kinship en direction de la Norvège, et depuis, Emma est sans nouvelles de lui. Elle questionne régulièrement les autres membres, en vain. Avant de partir, Roald a confié à Emma une mystérieuse enveloppe à n’ouvrir que dans le cas où il lui arriverait malheur. Réfutant cette éventualité, elle décide de tout quitter – sa vie, son confort, l’Angleterre – pour se rendre en Laponie. En chemin, elle perd peu à peu perdre ses certitudes... Plus qu’une quête à la recherche de son fiancé, Emma va vivre une véritable quête personnelle. »
La grâce d’Édith
Comme toujours, dans cet ouvrage, le dessin d’Edith est gracieux, plein de romantisme et de douceur ; les couleurs sont splendides et chatoyantes et correspondent parfaitement à l’époque ici relatée. Normal si l’on rappelle qu’en sus d’être une dessinatrice hors paire, Edith est également coloriste, ce qui lui confère une technicité particulièrement aboutie.
Diplômée des Arts Déco, Edith oscille entre la bande dessinée et l’illustration jeunesse. Elle a réalisé une vingtaine d’albums, dont plusieurs ont été primés : Basil et Victoria, avec Yann (Alph-Art du meilleur album en 1993), Le Trio Bonaventure, avec Corcal (récompensé en France et à l’étranger), Le Jardin de Minuit (Pépite BD à Montreuil, en 2015)...
Le public aura à cœur de venir découvrir au CEM, en avant-première, des planches issues ce tout nouveau projet qui vous donnera envie, nous l’espérons, de le découvrir en intégralité.
Quelques mots sur Zidrou:
Instituteur, il écrit des livres et des chansons pour enfants avant d’amorcer sa carrière de scénariste : L’Élève Ducobu, Les Crannibales, Tamara, Scott Zombi, Sac à puces, La Ribambelle, La Peau de l’ours, Lydie, Folies Bergères, La Mondaine, Les 3 Fruits, Le Bouffon, Les Beaux étés, Crime qui est le tien, Marina, Shi, Natures Mortes, Chevalier Brayard...

ÉDITH, bio plus détaillée:
Scénariste, Coloriste, Illustrateur
Edith est née à Marseille le 25 juillet 1960. Après des études à l' ENSAD Paris , elle rejoint l' atelier Asylum avec Cromwell, Quak et Riff Reb's. Elle s'installe à Sainte-Adresse en 1991.
En 1990, elle donne naissance à Basil et Victoria sur un scénario de Yann aux Humanoïdes Associés. Cette série est récompensée par un Alph'art en 1993 et bientôt adaptée en dessin animé sous le nom de Orson et Olivia .
Elle illustre plusieurs livres pour l'École des Loisirs tels que Jaune d' oeuf ou Mon doudou ou dernièrement L'oeuf du loup ,avec Rascal.
Avec Corcal, elle réalise la série Eugène de Tourcoing-Startrec parue chez Casterman en 2000. Suivront les 3 tomes du Trio Bonaventure chez Delcourt. En 2006 elle reprend la série Basil et Victoria toujours avec Yann, avec un quatrième album intitulé « Pearl »et un cinquième en 2007 , « Ravenstein » .
En 2009 et 2010 elle adapte, avec Yann , Les Hauts de Hurlevent chez Delcourt
Suit un roman graphique sur un scénario de Corcal , paru chez Futuropolis en Janvier 2012 et intitulé
« La chambre de Lautréamont »
Son dernier album, Le Jardin de Minuit ,paraît dans la collection Noctambule chez Soleil, en Avril 2015
La parution de son prochain album , Emma G.Wildford est prévu pour le 25 Octobre 2017( sur un scenario de Zidrou )

Jusqu'au 30 novembre 2017 - Exposition Edith - Cem Sonic, Le Havre

  • Jusqu'au 02 décembre 2017 - Au Havre la Terre tourne... ! - Bibliothèque Universitaire, Le Havre

"Au Havre la Terre tourne… ! Un pendule de 20m de longueur, oscillant dans l’écrin architectural extraordinaire de l’atrium de la bibliothèque de l’Université du Havre, telle est l’expérience sensorielle, tant scientifique que poétique, proposée aux visiteurs. Son mouvement rend sensible, de façon spectaculaire, la rotation de la Terre. Un moment suspendu.

L’installation reproduit l’expérience de Léon Foucault, réalisée en 1851 au Panthéon à Paris. Cette démonstration scientifique permet de rendre sensible la rotation de la Terre de façon spectaculaire, via l’observation des oscillations sur un temps long d’un pendule de grande dimension. Objet remarquable, la longueur du pendule du Havre (20m) le place entre celui du Panthéon (67m) et celui du  Musée des Arts et Métiers (18m). Cette installation résulte d’une aventure collective : l’implication des chercheurs, étudiants, ingénieurs, techniciens des laboratoires et composantes de l’université pour instrumenter cette installation permet de rendre accessibles, sur internet, les données expérimentales associées aux mouvements du pendule. 

Dans une première phase évènementielle, d’octobre à novembre 2017, une exposition, essentiellement en direction du grand public, accompagne l’installation et replace les théories géocentrique et héliocentrique dans leur contexte historique et sociétal. En 2018, le pendule de Foucault sera installé de façon pérenne, toujours à la Bibliothèque Universitaire, offrant un objet pédagogique, avec l’accompagnement y afférent, en direction des divers publics scolaires et universitaires de la Région. Les données expérimentales de l’oscillation seront accessibles sur Internet."

Du 02 octobre au 02 décembre 2017 - Au Havre la Terre tourne... ! - Bibliothèque Universitaire, Le Havre

  • Jusqu'au 05 décembre 2017 - Emmanuel Dilhac - Centre culturel Le Rive Gauche, Saint-Etienne-Du-Rouvray

"Graveur de formation, Emmanuel Dilhac peint, sculpte, colle, travaille la matière. Il définit lui-même sa peinture entre art brut, land art et art conceptuel. C’est un artiste "sans frontière" tout à la fois peintre et plasticien mais aussi chanteur poète et musicien : "l'homme qui fait chanter les pierres". A la manière des correspondances baudelériennes, il passe d'un signe à un son, d'un mot à une ligne, son seul objectif étant de laisser parler la nature. Car il est avant tout un amoureux de la nature, des pierres, des objets recueillis dans cette nature, qu'il accumule pour faire ensuite "au mieux" le geste qui inscrira dans la matière une pensée plus rapide que le geste lui-même avec l'éternel paradoxe d'une vie à la fois trop courte et long cheminement. Totems, colonnes, panneaux aux bois enchevêtrés, planches où la matière forme relief, où les plans se succèdent, où verticalité et horizontalité ont un sens prépondérant et donnent des compositions architecturées. Ses tableaux sont confectionnés à base de matériaux naturels, de bois, de sable, de terres, d'ocres, colorés d'acrylique. Une "Rythmique peinture" à découvrir ou redécouvrir dans cette exposition qui se veut rétrospective du parcours de l’artiste."

Jusqu'au 05 décembre 2017 - Emmanuel Dilhac - Centre culturel Le Rive Gauche, Saint-Etienne-Du-Rouvray

  • Jusqu'au 31 décembre 2017 - La balade du best-hier, de Jean-Luc Goupil - Maison de l'Université, Université de Rouen, Site du Madrillet, Site de Pasteur, Site de Mont Saint Aignan, Site de Martainville.

"L’une était tapie sous l’escalier de la Maison de l’Université, l’autre sur le parvis en septembre. Elles sont parties se promener sur les campus avec leurs petites sœurs. Cherchez-les, elles sont cinq.
Des billets de banques dans un tuyau, un collier de couscoussiers, un bureau d’écolier, une échelle, le siège d’un engin de chantier sont autant de choses que vous dénicherez dans « Best hier » de Jean-Luc Goupil. Car en effet, grave question pour un plasticien tantôt sérigraphe, tantôt sculpteur, tantôt photographe, tantôt « installationniste » : pourquoi inventer des formes alors que le monde en est déjà complètement envahi ?
D’un escabeau, il fait une mante religieuse dressée à mordre. De l’emboîtement de couscoussiers, il invente un scolopendre bruissant de lumière. C’est ludique, étrange et si proche.
De notre quotidien, il extrait nos cauchemars rappelant « Fantasia » de Disney où Mickey en apprenti sorcier se retrouve débordé par la danse des balais anodins et fous. C’est comme un humour qui grince, qui, passé le premier moment sympathique durant lequel on « re-connait » le tour de magie, chapeau l’artiste, laisse monter une inquiétude, une menace. Finalement, ce n’est pas si drôle... Car cette série de sculptures a été inventée pour interroger le rapport que l’homme entretient avec la planète et pour évoquer les conséquences environnementales de son action. Ainsi chacune de ces sculptures représente un animal qui dévore ses congénères et pour lequel le commun des mortels ressent en général de la peur ou du dégoût. Il ne nous reste qu’à vous souhaiter bonne chasse."

 

Temps fort rencontre avec l'artiste mercredi 10 mai à 18h sur les toits du site Martainville à Rouen.

A partir du 21 mars, allez voir du côté de l'UFR STAPS, l'UFR LSH et SHS à Mont-Saint-Aignan, ainsi que sur le campus Pasteur, à Rouen.

A partir du 21 mars, allez voir du côté de l'UFR STAPS, l'UFR LSH et SHS à Mont-Saint-Aignan, ainsi que sur le campus Pasteur, à Rouen.

  • Jusqu'au 31 décembre 2017 - Mécanique des Souvenirs - Musée de l'Horlogerie, Saint-Nicolas-d'Aliermont

"Ils  s’actionnent, transmettent de l’énergie, répètent leurs mouvements et demandent parfois qu’on les renouvelle. Tels des engrenages, les souvenirs se meuvent mécaniquement à chaque seconde et participent à définir l’identité des personnes, mais aussi l’esprit des lieux.

Pour les dix ans de son ouverture au public, le Musée de l’horlogerie vous accueillera pour une déambulation entre des créations originales et ses collections, entre passé et présent. Cette exposition sera l’occasion de revenir sur une décennie d’acquisitions, d’échanges et de valorisation de la mémoire de l’horlogerie aliermontaise. À travers ses souvenirs, c’est aussi le portrait d’un lieu qui se dessinera peu à peu...

Cet événement verra l’aboutissement de la résidence de l’artiste Claire Le Breton menée au sein du Lycée du bois et de l’Eco-construction d’Envermeu. Vous découvrirez l’œuvre «Onésime», réalisée dans ce cadre avec l’artisan ébéniste Bertrand Lacourt.

Deux créations originales de l’artiste Gaspard Lieb seront également à découvrir. Il réalise pour nous son installation la plus importante à ce jour."

Et pour les familles : à travers un livret-jeu, parents et enfants découvrent ensemble les collections. Devant le musée, un atelier d’horloger adapté aux enfants permet aux petits apprentis de s'immerger dans le monde ouvrier.

Jusqu'au 31 décembre 2017 - Mécanique des Souvenirs - Musée de l'Horlogerie, Saint-Nicolas-d'Aliermont

  • Jusqu'au 31 décembre 2017 - Le Havre - Dakar, histoire(s) d'Afrique - Muséum d'histoire naturelle, Le Havre

"L’Afrique se raconte tout au long d’un parcours dédié aux patrimoines, aux arts et à l’Histoire. Des sources de l’art africain à la création contemporaine en passant par l’exploration de l’univers des masques, la statuaire, les objets de parure ou encore le patrimoine immatériel, cette exposition réunit des collections du Muséum du Havre et du musée de l’IFAN à Dakar.

Le parcours explore également l’immanquable savane et la biodiversité méconnue de la forêt d’Afrique de l’Ouest, milieux présentés à travers l’univers des contes traditionnels.

Pour le jeune public, carnet de découverte, parcours quiz, modules tactiles et salle immersive : car rapide, coiffeur, tailleur, restaurant… un petit avant-goût d’Afrique à partager en famille."

Du 24 juin au 31 décembre 2017 - Le Havre - Dakar, histoire(s) d'Afrique - Muséum d'histoire naturelle, Le Havre

  • Jusqu'au 31 décembre 2017 - Portraits de classe: Portrait classe! - Musée national de l'éducation, Rouen

"Traversant les époques, la photographie de classe est devenue un véritable rituel social nous livrant, de génération en génération, des portraits révélateurs des mutations de notre société."
Exposition accompagnée de "Portraits sonores de classes", réalisés par le lycée Val-de-Seine (Grand-Quevilly)

Jusqu'au 31 décembre 2017 - Portraits de classe: Portrait classe! - Musée national de l'éducation, Rouen

  • Jusqu'au 07 janvier 2018 - Charles Freger: Fabula - Centre d'Art Contemporain, Saint-Pierre-de-Varengeville

"Jockeys, légionnaires, joueurs de water-polo, majorettes, ouvriers, gardes royaux... Depuis ses années d'études à l'école des beaux-arts de Rouen, Charles Fréger entreprend de photographier des groupes de personnes et les vêtements qui les identifient. On pourrait parler d'inventaire, ou de projet encyclopédique, comme le titre générique de ce projet le suggère : « Portraits photographiques et uniformes » ; et la neutralité apparente des prises de vue, le systématisme du protocole, accentuent cette première impression.

Il s'agit avant tout d'une démarche philanthropique. Charles Fréger rend visible des minorités et des traditions parfois ancestrales à travers les cinq continents. Dans cette invitation aux voyages, le folklore est évité grâce à un procédé photographique précis voire protocolaire : cadrage frontal, sujet de face ou de profil, sur un fond neutre. Le sujet et le fond sont statiques, au profit du vêtement, ou plutôt de « l'uniforme » pour reprendre les termes du photographe. Ainsi, par un subtil jeu de lumière, ce ne sont pas uniquement les textures qui sont révélées, mais plus largement une communauté, se distinguant par cet attribut vestimentaire.

Mais si le photographe met un certain ordre dans le cadre, c'est pour laisser toute sa place à la fascinante beauté sculpturale des tenues, et à la poésie (ou l'humour, la fantaisie, la gravité) que le regardeur pourra déceler dans ce que les sujets nous donnent à voir. Car si le caractère sériel de sa démarche enregistre ce qui définit le commun au sein d'un même groupe, la précision du détail et l'épure de l'image nous permettent de découvrir ce qui demeure singulier en chacune des personnes les constituant.

En revêtant un uniforme, un costume, chacun endosse une histoire, des usages, et assume de s'effacer derrière lui. Paradoxalement, ce geste constitue également une forme de revendication, d'affirmation, voire d'exhibition : de ses choix politiques, de ses fantasmes, de son imaginaire intime. Porter une tenue située hors de l'ordinaire confère à ceux qui l'endossent un statut qui l'est tout autant. La majesté des uniformes et l'éclat des costumes laissent ainsi transparaître la tension qui peut exister entre les désirs de l'être face aux logiques du groupe.

L'exposition Fabula met en exergue la question de la mise en scène du modèle. Avec ces photographies, on découvre des sujets se présentant à nous dans une véritable posture théâtrale comme le feraient les acteurs d'une troupe. Dans une abondance de couleurs, les corps et les habits jouent des contrastes et des métamorphoses : de jeunes maoris à l'uniforme british explosent dans une danse rageuse, des militaires indiens semblent donner la réplique dans une comédie romantique, une jeune chanteuse chinoise braque sur nous un regard martial... Chacun semble ne pas être là où on l'attend.

Du 06 octobre 2017 au 07 janvier 2018 - Charles Freger: Fabula - Centre d'Art Contemporain, Saint-Pierre-de-Varengeville

  • Jusqu'au 26 janvier 2018 - Florales - La Manicle / Satellite Brindeau, Le Havre

"Chaque fleur se rattache à un symbole particulier et nous parle de la nature humaine, à chaque fois. De l'exubérance à la discrétion laissons-nous conter le jardin de chaque artiste de cette exposition.
Jardiniers en secret au service d'une culture souveraine, cueilleurs à la sauvette, collectionneurs de couleurs et de parfums, les artistes, les bras chargés de bouquets, viennent vous offrir une vision de la fleur. Comme un partage généreux, parfois piquant, mais toujours avec un regard particulier sur l'idée de "nature", sur ce qui maintient encore un peu notre monde. "
"On ne prend pas un pays avec des roses, et les batailles de fleurs n'ont jamais passé pour choses sérieuses."
Tistou les pouces verts de Maurice Druon.
Avec Sarah ANDREACCHIO / François AUDEMAR / Benjamin BEGEY / Elise BERGAMINI / Rodolphe BERTELOOT / Joachim BIEHLER / Marie BOITON / Karine BONNEVAL / Arnaud CAQUELAR / Horacio CASSINELLI / Juliette CHONÉ / Vincent CORPET / Caroline DAHYOT / Angel DE MUNTER / Marguerite DUPRÉ / Roberto GRÉCO / Emmanuel KERNER / Rose LEMEUNIER / Jennifer MACKAY / Anne-Sophie MAIGNANT / Laurence NICOLA / Régis PERRAY / Vincent SEADEP / Mai TABAKIAN / Frédéric TRAN

Du 16 septembre 2017 au 26 janvier 2018 - Florales - La Manicle / Satellite Brindeau, Le Havre

  • Jusqu'au 11 mars 2018 - Éclats de verre - château de Martainville, Martainville-Epreville

Cette exposition retrace six siècles d’histoire de la verrerie, depuis le XVIe siècle, considéré comme l’âge d’or du vitrail en France, jusqu’à nos jours où le verre est devenu un matériau moderne qui séduit les domaines artistiques, artisanaux ou industriels.

Jusqu'au 11 mars 2018 - Éclats de verre - château de Martainville, Martainville-Epreville

  • Jusqu'au 02 avril 2018 - L'école en Algérie, l'Algérie à l'école - Munaé, Rouen

"Cette exposition revient sur l'histoire scolaire de l'Algérie et de la France depuis l'époque coloniale jusqu'aux enjeux sociétaux actuels. Documents originaux, œuvres d'art, objets et témoignages filmés inédits se mêlent ainsi dans un parcours d'exposition organisé en 5 thématiques :

Résistances et survivances de l'enseignement traditionnel
L'Algérie à l'école de la IIIe République
L'Algérie racontée aux petits Français
Des réformes trop tardives
Après l'Indépendance

Plusieurs niveaux de lecture vous sont proposés afin que vous puissiez adapter votre parcours selon votre envie, vos centres d'intérêt et le temps dont vous disposez.

Du 08 avril 2017 au 02 avril 2018 - L'école en Algérie, l'Algérie à l'école - Munaé, Rouen

Commentez, ajouter des événements.. cette partie est la votre!

Participez aux agendas: Arts visuels

Cette partie est la votre, vous êtes libre! Libre de commenter ou d'ajouter des précisions sur les événements de l'agenda, mais vous pouvez aussi en ajouter, simplement, par le biais des commentaires.

Seuls seront refusés les événements faisant la promotion de la haine, du racisme, du déni de la pollution, de la violence ou prônant le sectarisme. Pour le reste, pas de soucis!

(Précisez date, lieu, artistes, quelques infos, une photo.... et nous les placerons dans les agendas le plus vite possible)

1 commentaires