Agenda arts vivants janvier 2018

  • Les 11 et 12 janvier 2018 - Correria Agwa : Mourad Merzouki - Centre culturel de la Rive Gauche, Saint-Etienne-Du-Rouvray, 20h30

"Show devant ! Le Brésil s’invite au Rive Gauche ! Sur la scène, le chorégraphe Mourad Merzouki réunit dix jeunes danseurs de Rio de Janeiro qui excellent aussi bien en hip-hop qu’en capoeira ou en samba. Une même soirée pour deux pièces, "Correria" et "Agwa", et un festival de prouesses et de virtuosité.

À la source du projet, une rencontre : celle de Mourad Merzouki avec de jeunes danseurs brésiliens lors de la Biennale de la Danse de Lyon en 2006. Séduit par la générosité de leur danse et touché par leur histoire aux cours sinueux, cette rencontre a fait resurgir chez le chorégraphe des réminiscences de la même eau. Le souvenir de puiser dans sa passion pour la danse la rage de s’en sortir, d’aller vers l’autre, d’exister. Dans "Correria Agwa", les interprètes diluent et mélangent sans aucun complexe hip-hop, capoeira, samba, musique électronique et bossa nova pour faire émerger une danse aux acrobaties époustouflantes, bourrée d’énergie et d’invention. Une chorégraphie à deux facettes au pouvoir de séduction massif ! "Correria" nous plonge dans une course trépidante et frénétique, comme celle qui rythme nos vies. Une mise en corps et en mouvements dans une pièce à couper le souffle ! Dans "Agwa", les danseurs évoluent avec virtuosité entre huit cents gobelets sculptant l’espace. Un spectacle placé sous le signe de l’eau, à la fois symbole de renouveau, composant essentiel de notre corps, ressource naturelle précieuse, vitale même, que l’on se doit d’économiser et de préserver."

Les 11 et 12 janvier 2018 - Correria Agwa : Mourad Merzouki - Centre culturel de la Rive Gauche, Saint-Etienne-Du-Rouvray, 20h30

  • Le 13 janvier 2018 - la frit rencontre... - Espace Culturel de la Pointe de Caux, Gonfreville-L'Orcher, 17h40

"Cela fait maintenant 25 ans que la FRIT, Fédération Régionale d’Improvisation Théâtrale, invite ses amis improvisateurs venus de toute la France à partager la scène de l’ECPC pour des matchs d’improvisation endiablés.

Un match d’improvisation, c’est un spectacle théâtral durant lequel deux équipes jouent ensemble pour offrir des histoires, des émotions, du rire pour les petits et les grands.

Et le public dans tout ça ? C’est lui qui décide : il vote à la fin de chaque improvisation quelle équipe a été la meilleure. Il a même le droit de lancer des chaussons (fournis avant le match) sur l’arbitre quand ça lui chante !"


  • Les 13 et 14 janvier 2018, dès 06 ans - C'est quand qu'on va ou !? - Cirque-Théâtre d'Elbeuf, 18h00 le 13 e 15h00 le 14

"Depuis leur naissance, ils ont :

- fait 123 678 kms

- mangé 3,7 tonnes de chips dans les camions, mais c’étaient des bios !

- détesté leurs parents parce qu’ils faisaient du cirque 99 fois

- adoré leurs parents parce qu’ils faisaient du cirque 123 fois.

C’est une histoire de cirque. Une histoire qui commence dans le ventre des mamans, se poursuit par la fenêtre des caravanes et continue sous chapiteau. Elle nous est racontée par quatre personnages, nés par hasard de parents circassiens, qui grandissent ensemble dans un quotidien d’étoiles et d’itinérance qui prend parfois un peu l’eau, entre rêve de cirque et envie de prendre un bain chaud.

À force d’échafauder les numéros les plus fous, de vouloir faire comme les grands, ces petits qui plongent avec délice dans un monde où tout est possible deviennent adultes. De l’enfance au crépuscule de leur vie, le spectacle suit leur parcours, qui prend corps entre cirque et musique. Ils se hissent sur des échasses, se lancent sur le trapèze et prennent leur envol à la corde. Sur scène, batterie, accordéon, saxophones et basse sont là pour accompagner les différents âges de leur vie.

La poésie se glisse dans les interstices de cette histoire de cirque, de temps qui passe et de famille de cœur. Embarquons avec eux : on trace la route !

Les 13 et 14 janvier 2018, dès 06 ans - C'est quand qu'on va ou !? - Cirque-Théâtre d'Elbeuf, 18h00 le 13 e 15h00 le 14

  • Le 16 janvier 2018 - We loves Arabs - Rayon vert, Saint-Valéry-en-Caux, 20h30

"Danser avec humour le conflit israëlo-palestinien ?
We Love Arabs est l’histoire drolatique d’un chorégraphe israélien qui a besoin d’un danseur arabe pour créer une pièce porteuse d’un message de coexistence et de paix. Une entreprise (réussie) de démolition du mur des préjugés et une dissection des comportements ordinaires exécutée avec humour et subtilité. Les deux danseurs réinventent l’art engagé avec une arme aussi vieille que le monde : l’humour sans limites. We Love Arabs est une parodie décapante des clichés chorégraphiques et des stéréotypes ethniques qui ont la vie dure. Le spectacle est d’une rareté nécessaire, il porte un regard drôle et lapidaire sur une actualité politique et sur une recherche artistique néanmoins indispensable !"

Le 16 janvier 2018 - We loves Arabs - Rayon vert, Saint-Valéry-en-Caux, 20h30

  • Le 16 janvier 2018 - Les filles aux mains jaunes - Espace Culturel de la Pointe de Caux, Gonfreville-L'Orcher, 20h30

"En 1914, Julie, Rose, Jeanne et Louise travaillent dans une usine d’armement. On les appellent les obusettes ou encore les filles aux mains jaunes en raison de leur manipulation quotidienne des substances explosives qui colorent durablement leurs mains et leurs cheveux.

Elles ont toutes les quatre un mari, un frère, des enfants sur le front, une famille à nourrir “sans homme à la maison”.

Dans l’enfer de l’arsenal, empoisonnées chaque jour par cette poudre jaune, payées deux fois moins que les hommes, elles font la connaissance de leur destin d’ouvrière, avec, pour certaines, des rêves d’émancipation…"

Le 16 janvier 2018 - Les filles aux mains jaunes - Espace Culturel de la Pointe de Caux, Gonfreville-L'Orcher, 20h30

  • Les 18 et 19 janvier 2018 - We Love Arabs - Chapelle Saint-Louis, Rouen, 20h00

De Hillel Cogan

"We Love Arabs est l’histoire drolatique d’un chorégraphe israélien qui a besoin d’un danseur arabe pour créer une œuvre porteuse d’un message de paix. La pièce tourne à la farce parodique quand elle dissèque avec une ironie mordante le racisme ordinaire. Le juif « pacifiste de gauche » malmène son interprète arabe, candide de service mais loin d’être dupe. La satire est une vraie prise de position qui bouscule le discours bien-pensant sur le conflit israélo-palestinien et qui égratigne aussi au passage, une certaine vision de la danse contemporaine» Le contexte sociopolitique en Israël est tel qu’en tant qu’artiste, cela me touche, me déprime. J’avais besoin de réagir, de créer autour de cette question fondamentale qui, tous les jours, ébranle et questionne mon pays. J’ai voulu aborder ce sujet avec beaucoup d’autodérision, montrer l’absurdité, l’impasse dans laquelle on se trouve. »

Les 18 et 19 janvier 2017 - We Love Arabs - Chapelle Saint-Louis, Rouen, 20h00

  • Les 18 et 19 janvier 2018 - Democraty in America - Le Volcan, Le Havre, 19h30 le 18 et 20h30 le 19

"Après Go Down Moses, Romeo Castellucci revient nous questionner. Un moment fort dans lequel le théâtre retrouve sa fonction première : celle d’être le double obscur et nécessaire du combat politique ! 
L’Amérique de 1830 selon Romeo Castellucci est un marécage.
À travers l’évocation des immigrés pentecôtistes, des indiens et leur parure éventée, il se place aux côtés des plus faibles.
Les clochent sonnent, c’est l’heure du culte, dans une brume sombre des hommes et des femmes brandissent une bannière « Democracy in America ». Une femme surgit. Elle veut vendre son enfant à des femmes fortunées.
Pour cette nouvelle création, Romeo Castellucci aborde l’essai de Tocqueville par le prisme des minorités et des petites gens dans cette Amérique en gestation. Comme à son habitude, il nous livre de puissants tableaux, fins, esthétiques et profonds. De démocratie, il n’en sera peut-être pas question ou uniquement de manière subliminale, en toile de fond. Les créations de Romeo Castellucci fascinent, déroutent, secouent, tapent fort, souvent dans le mille. Democracy in America n’est pas un spectacle politique, mais peu importe : l’intensité et la justesse des images sont puissantes. Les effets d’une pièce de Romeo Castellucci sur le spectateur sont bénéfiques parce qu’ils forcent l’introspection durant plusieurs jours."

Les 18 et 19 janvier 2018 - Democraty in America - Le Volcan, Le Havre, 19h30 le 18 et 20h30 le 19

  • Les 19 et 20 janvier 2018, dès 08 ans - Piano sur le fil - cirque-Théatre d'Elbeuf, 20h30 le 19 et 18h00 le 20

"Hypnotique, puissante, aérienne, la musique de Bachar Mar Khalifé suffit à elle seule à vous transporter vers des sommets de poésie… lorsqu’elle rencontre le cirque envoûtant de Gaëtan Levêque, l’image et le mouvement se mêlent à la puissance du piano pour une soirée inouïe.

Pianiste hors pair, l’artiste franco libanais est issu d’une lignée de musiciens talentueux, marqué autant par sa formation académique que par sa passion pour les musiques électroniques. Les accents jazz, lyriques ou endiablés qui s’échappent des doigts du maître retracent un orient rêvé et poétique, dans lequel l’exil est un fantôme toujours présent.

Six artistes de cirque l’entourent pour un concert cirque exceptionnel. Les corps enchevêtrés d’un duo acrobatique, les envolées de la voltige, la fragilité du funambule, vibrent à l’unisson de la musique dans un moment de grâce unique. Les figures de cirque prennent toute leur ampleur dans ce dialogue magique avec le piano et dans le cadre unique du Cirque-Théâtre."

Les 19 et 20 janvier 2018 - Piano sur le fil - cirque-Théatre d'Elbeuf, 20h30 le 19 et 18h00 le 20

  • Le 23 janvier 2018 - Ouvrage - Rayon vert, Saint-Valéry-en-Caux, 20h30

Suite à la création de Scènes de la vie conjugale et d’Après la répétition avec Tg STAN, Ruth Vega Fernandez, Alma Palacios et Georgia Scalliet ont voulu poursuivre le travail sur les textes de Bergman. Rejoint par Pauline Moulène, elles ont fondé la compagnie LIV pour proposer leur première pièce, Ouvrage.
Elles se sont intéressées au carnet de notes que Bergman écrit en vue de la réalisation de Cris et Chuchotements. Cette oeuvre cinématographique réunit trois femmes au chevet de leur sœur mourante. Dans leurs recherches autour de Cris et Chuchotements, elles ont aussi découvert Madame de Sade de Mishima, une pièce mise en scène par Bergman en 1989, qui réunit dans un salon parisien trois femmes attendant le retour du Marquis de Sade.
Les échos sont nombreux entre les deux textes et interrogent la place des hommes dans la conversation des femmes, la filiation, la possible liberté – ou non – des personnages féminins dépeints par des auteurs masculins…

Le 23 janvier 2018 - Ouvrage - Rayon vert, Saint-Valéry-en-Caux, 20h30

  • Le 23 janvier 2018 - Andromaque (Un amour fou) - Centre Culturel de la Rive Gauche, Saint-Etienne-du-Rouvray, 20h30

Une troupe de théâtre répète "Andromaque"... Matthieu Cruciani nous propose une mise en abyme audacieuse de la célèbre tragédie de Racine, mêlant théâtre, musique et vidéo. Et nous promet « un spectacle vif, engagé, charnel (…) Une pièce de déraison, de lignes franchies, de trouble, d’inquiétude. Un spectacle sur l’envie de vivre. »

Durant la guerre de Troie, Achille, héros des Grecs a tué le troyen Hector. La femme de ce dernier, Andromaque, est réduite à l’état de prisonnière avec son fils Astyanax par Pyrrhus, fils d’Achille. Pyrrhus tombe amoureux d’elle alors qu’il doit en principe épouser Hermione, la fille du roi de Sparte Ménélas et d’Hélène.
La structure de la pièce de Jean Racine est celle d’une chaîne amoureuse à sens unique : Oreste aime Hermione, qui veut plaire à Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui aime son fils Astyanax et son mari Hector qui est mort. L’arrivée d’Oreste à la cour de Pyrrhus marque le déclenchement d’une réaction qui, de maille en maille, va faire exploser la chaîne en la disloquant.
Tragédie où politique et passion s’affrontent, "Andromaque" met en scène des filles et des fils de héros en la folle révolution qu’ils mènent dans leur propre palais.
Matthieu Cruciani situe son "Andromaque" dans le cadre des répétitions d'une troupe de théâtre. Il entremêle vidéo et musique en direct, alexandrins et scènes plus libres, dans une mise en abyme qui éclaire les enjeux et la poétique de la pièce de Racine. Tel un révélateur, elle actualise et questionne l’oeuvre tout en enjoignant les comédiens de se situer par rapport à elle. La pièce de Racine nous est livrée dans son intégralité à travers l’autoportrait engagé d’un groupe, d’une génération tout entière, dans le monde trouble qui les accueille.

Le 23 janvier 2018 - Andromaque (Un amour fou) - Centre Culturel de la Rive Gauche, Saint-Etienne-du-Rouvray, 20h30

  • Du 23 au 26 janvier 2018 - Dévore - théâtre des bains-Douches, Le Havre, 20h00

Macbeth et Lady Macbeth sont reclus et isolés, car dehors la révolte gronde.
Macbeth ne dort plus. Lady Macbeth est frappée de somnambulisme, peut-être est-elle déjà morte ? Les deux personnages sont seuls sur scène ; à la dérive, ils revivent leur histoire tragique. Que suis-je prêt à dévorer pour nourrir ce qui me dévore de l’intérieur ? Macbeth est une pièce sur la dévoration. Une fois le premier meurtre commis, impossible de revenir en arrière, car le sang attire le sang. Les trois sorcières à l’orée du bois ont mis Macbeth en appétit, titillant le héros du côté de ses penchants naturels, réveillant ainsi ses désirs instinctifs. Le Théâtre des Furies est avant tout un théâtre physique, organique, un théâtre d’acteurs.
Après Rage accueilli la saison dernière, David Fauvel et Médéric Legros poursuivent leur voyage shakespearien et proposent une version épurée de Macbeth. Il y a cette urgence dans Dévore qui nous fait passer de l’appétit à l’appétence, des besoins du corps à la satiété des âmes."

Du 23 au 26 janvier 2018 - Dévore - théâtre des bains-Douches, Le Havre, 20h00

  • Le 26 janvier 2018 - Tu, el cielo y tu - Centre culturel de la Rive Gauche, Saint-Etienne-du-Rouvray, 20h30

"Elle s’est enflammée très tôt pour le tango argentin qu’elle a pratiqué à Buenos Aires et qu’elle détourne depuis plus de 20 ans en l’unissant à la danse contemporaine. Après l’inoubliable "Valser" qui se déployait dans une arène couverte de terre, Catherine Berbessou confie à quatre hommes et six femmes le soin d’évoquer avec fougue la jungle, la complexité, la rudesse aussi parfois, des sentiments amoureux."

Le 26 janvier 2018 - Tu, el cielo y tu - Centre culturel de la Rive Gauche, Saint-Etienne-du-Rouvray, 20h30

  • Du 26 au 28 janvier 2018, dès 05 ans - Un garçon à New York - Cirque-Théatre d'Elbeuf, 20h30 le 26, 18h00 le 27 et 15h00 le 28

"Pour la saison des 10 ans de sa réouverture, le Cirque-Théâtre fait la part belle à la jeunesse et met en lumière les nouvelles générations d’artistes, issus des écoles supérieures de cirque. Nous avons donc le plaisir de vous présenter la création 2017 de l’Académie Fratellini.

Pour ce nouveau spectacle, l’Académie invite le metteur en scène de théâtre Stuart Seide. Il entraîne avec lui la troupe des neuf jeunes artistes dans une visite imaginaire de New York, sa ville natale.

La grosse pomme vit, vibre à toute heure du jour et de la nuit, ça chante, ça danse, ça grouille et ça groove à chaque coin de rue… et quoi de mieux que l’énergie de la jeunesse pour incarner dans un cirque acrobatique et ludique toute l’intensité de la ville ? Jonglage, clown, trapèze, mât chinois, diabolos… et bien d’autres disciplines à découvrir dans un spectacle comme une visite guidée grand format !


  • Le 27 janvier 2018 - Témoignage d'un homme qui n'avait pas envie d'en castrer un autre - Le Phare, Le Havre, horaires à venir

""Témoignage d’un homme…" retrace le fil de trois journées que Thibaud Croisy a passées avec C., un inconnu qui a accepté de lui parler de son corps, de sa sexualité et de ses pratiques sadomasochistes avec d’autres hommes. Issue d’un processus documentaire de plusieurs mois, cette pièce visuelle et sonore, sans interprète, invite le public à s’engager dans une traversée au long cours pour faire l’expérience de ce témoignage singulier, entre plaisir et douleur."

Le 27 janvier 2018 - Témoignage d'un homme qui n'avait pas envie d'en castrer un autre - Le Phare, Le Havre, horaires à venir

N'hésitez pas à proposer vos initiatives, événements, découvertes et coups de cœur concernant la Seine-Maritime, le site est citoyen et participatif!


Retour de la pub? Et oui, mais très peu.... Simplement car les frais liés au site (hébergement, matériel...) comme le temps passé par tous les collaborateurs, nécessitent de trouver des sources de revenus.

Pour le moment, les services et la boutique ne sont pas suffisants... Mais promis nous allons contrôler les pubs de la régie.

Et si les autres sources de revenus liées directement à notre travail deviennent suffisantes, alors nous supprimerons cette pub.

Et avec ou sans pub la rédaction, les agendas, fiches et autres articles sont toujours écris bénévolement bien entendu.


Les derniers articles de l’espace News'n'Blog


Nous suivre sur les réseaux sociaux:





*Les livraisons vertes (en vélo, transports en commun, marche, ou achats groupés aux réunions alternatives76.fr) de La Petite Boutique concernent pour le moment, exclusivement les villes suivantes de l'agglomération rouennaise: Bihorel, Bonsecours, Canteleu, Darnetal, Grand-Couronne, Grand-Quevilly, Mont-Saint-Aignan, Oissel, Petit-Couronne, Petit-Quevilly, Rouen, Saint-Etienne-Du-Rouvray, Sotteville-Lès-Rouen.