La Gammine

La Gammine, du talent et de la bonne humeur !

La Gammine est une jeune artiste rouennaise à la frontière de la chanson, du jazz et de la pop. Une musique pleine de vie, drôle et touchante, portée par une artiste pleine de talent, qui est aussi une jeune femme vraiment attachante. Ses textes sont remplis de malice et sans pudeur,  mais toujours poétiques et parlant à toutes et tous.

Un petit bijoux de la chanson française à coté duquel il était impossible de passer !

La bio :

Pour la Gammine, Marie Quinquenel de son vrai nom, la musique a toujours été présente, en effet la jeune rouennaise (née en 1993) à fait ses débuts au conservatoire à six ans avec la flute traversière, et est issue d'une famille aimant et pratiquant la musique, en amateur pour ses parents et de manière professionnel pour son grand frère. Adolescente, en plus de son cursus scolaire classique, elle continuera la flute traversière et découvrira le chant de chorale. C'est à quinze ans qu'elle commencera à créer et approfondira le travail vocal.  En 2010 elle obtiendra son Certificat d'études musicales (CEM) au conservatoire de Rouen et gardera de ces années surtout de très bon souvenirs avec ses amis. CEM et bac en poche, elle continuera les études, commençant par une année de psycho avant de s'orienter vers une formation d'éducateur spécialisé. Comme notre amie n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers, elle débutera dans le même temps le théâtre d'impro et travaillera également en tant qu'animatrice périscolaire.  

 

Pour la Gammine, la soif d'apprendre, de découvrir et d'échanger est telle, qu'elle envisage de partir quelques temps voir du pays comme on dit. Elle choisira l'Allemagne ou elle restera six mois en tant que jeune fille au pair. Six mois qui lui ont permis de faire ses premières représentations et scènes. Durant cette période, elle proposera ses chansons en anglais et commencera à aborder le thème des relations hommes/femmes, en se basant sur son vécue et ce qu'elle constate.

 

Troisième étape importante dans la vie de La Gammine, le retour en France, qui ne se fera pas à Rouen… mais à Lyon ou elle rejoint son compagnon. Elle y fera son service civique dans une école, et deviendra directrice adjointe périscolaire. C'est aussi à Lyon, en 2017 qu'elle validera son nom de scène La Gammine,  et composera à nouveau en français.  A partir de cette période, les scènes s'enchainent pour de courts sets de 20 à 30 minutes, ainsi que plusieurs tremplins, elle découvre un réseau artistique important sur l'agglomération. Mais la musique n'étant pas son unique passion, elle continue le théâtre d'impro au sein de la compagnie villeurbannaise Improcité, un domaine qui lui permet de vraiment se lâcher et s'amuser. 

Nous sommes toujours en 2017, en été plus précisément, quand La Gammine prépare son premier EP cinq titres, dont elle est auteur, compositeur et interprète. Mais la version définitive de cet EP et sa sortie ne seront pas une mince affaire, il lui faudra réenregistrer deux titres et compter sur le soutien d'une campagne de financement participatif Ullule, la sortie se fera finalement en mars 2018 sous le titre de "Sous les boucles", avec l'aide des musiciens Thibault Le Guérinel et Lucas Sanner. Un EP qui propose un univers à la fois intimiste et parlant à toutes et tous, drôle et touchant ou le talent et les bons mots sont aussi présents que les accords joyeux, un régal pour les oreilles et pour le moral ! 

 

On l'a vu entre l'envie d'EP et la sortie de celui-ci, un certain temps est passé, temps que notre Gammine préférée mettra à profit en rentrant à l'Ecole de Musique de Villeurbanne, développant également sa relation au public, son envie de se raconter, de partager. Un temps durant lequel elle se rendra également compte qu'elle ne désire rien d'autre que de faire de la musique et du théâtre, alors prenant son destin en main, elle enchainera un grand nombre de scènes et tremplins, autant en Seine-Maritime que sur l'agglo lyonnaise. Le public est unanime sur le talent de La Gammine et sur le bon moment passé en sa compagnie musicale et accueille également très correctement le fameux EP Sous les boucles, que ce soit en version digitale ou physique.

Alors et la suite me demanderez vous ? Et bien c'est simple, de la musique et du théâtre ! Que ce soit sur scène en tant qu'artiste, ou en professeur pour des éveils musicaux et artistiques.  Parmi les souhaits de la demoiselle, l'envie d'améliorer encore sa relation au public en proposant un spectacle qui lui ressemble vraiment, et sans aucun doute un premier album long, peut être des incursions dans des genres musicaux différents,  bref pleins de projets et de rêves que La Gammine se donne les moyen de réaliser, alors gageons que l'avenir sera radieux pour notre jeune rouennaise. 

La rencontre et la session :

Nous nous sommes contactez début 2018 pour organiser une session acoustique au plus vite, car tant l'artiste que son univers se prêtait parfaitement au cadre. Rendez-vous fut prit le 14 février, et bien sur avant la session, il y eu le temps de l'interview pour la bio, et un grand temps d'échanges sur divers sujets. J'ai découvert une jeune fille pleine de rêves, d'envies et surtout de vie. Une personne très intéressante et positive qui vous rebooste le morale en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, et avec qui on peut échanger sur tout. Mais encore une fois le temps passa trop vite et il fallu se mettre à la session, et la se fut un véritable bonheur, et la confirmation que La Gammine ne triche pas, la même en musique que dans la vie ! 

 

Morceaux joués (écrits et composés par La Gammine) :

- Ni oui, ni non

- La tisseuse de bonne aventure

- Échange nymphomane

Session faite le 14 février 2018 dans le home studio/salon d'alternative76.fr à Sotteville-Lès-Rouen