· 

Des vacances avancées, la culture oubliée !

Pour le retour de nos points sur les infos importantes, nous allons revenir sur les dernières mesures annoncées contre la propagation du Covid-19, avec bien évidemment l'avancée des vacances scolaires, les commerces autorisés ou non, et nous ferons un point sur la culture qui prend un coup supplémentaire avec la fermeture des galeries.  Nous précisons également en préambule, que nous ne contestons absolument pas l'augmentation constatée du taux d'incidence et rappelons une énième fois l'importance des gestes barrières.

Ce qu'il faut retenir des dernières mesures annoncées par le gouvernement :

Ce mercredi, le chef de l’État a fait une énième allocution pour annoncer les nouvelles mesures, précisant que toute la France passait au "confinement allégé" qui concernait déjà la Seine-Maritime et de nombreux autres départements ou le taux d'incidence du Covid-19 était élevé. Pour rappel il s'agit de l'application d'un couvre-feu à 19h, de la limitation des déplacements dans un rayon de 10km hors déplacements pour  des courses de produits autorisés ( 30km) et pour motifs impérieux, dans ces cas précis il vous faudra une attestation contrairement aux déplacements en journée dans votre zone autorisée. Sont également interdits les déplacements inter-régions, quelque-soit la distance, à l'exception de ce week-end de Pâques ou une certaine tolérance sera de mise pour celles et ceux qui souhaitent aller s'isoler en campagne notamment, pour la durée annoncée des cours en distanciel et des vacances avancées.

 

Ce qui nous amène à la dernière annonce, celle qui pour le coup change beaucoup de choses pour nous aussi en Seine-Maritime :

La fermeture des établissements scolaires, pour des cours en distanciel du 6 au 10 avril, suivi de vacances anticipées du 12 au 24 avril, et enfin une reprise progressive des cours en présentiel pour les primaires, et en distanciel, pour une semaine à nouveau, pour les collèges et lycées dès le 26 avril.

image BFM TV lors de l'allocution du Président de la République
image BFM TV lors de l'allocution du Président de la République

 

Nous noterons aussi l'interdiction totale de la consommation d'alcool et des rassemblements festifs sur l'espace public.

 

Ces mesures font suite, comme nous vous le disions, à une montée continue du taux d'incidence des cas de covid-19 et des admissions dans les services de réanimation des hôpitaux, au passage nous vous rappelons que depuis de nombreuses années nous payons une politique dégradée de la gestion de la santé publique qui aura provoquée une baisse constante du nombre de lits, des conditions de travail des soignants et du nombre de ceux-ci.. Problématique qui ne pourra être résolu que sur le long terme et avec un véritable choix politique, et qui est reconnu, certes à demi-mots mais tout de même, par le porte-parole du gouvernement lui-même puisqu'il a dit ceci sur BFM TV : "Il y a probablement eu un sous-investissement dans notre hôpital depuis des années".

Pour information voici la liste détaillée par le décret n° 2021-296 du 19 mars 2021 des commerces dont l'ouverture est autorisée de manière classique, pour les autres, la possibilité de vente à emporter avec de préférence un système de commande à l'avance est permise sauf pour ceux situés dans les centres commerciaux.

 

  • les magasins d'alimentation générale et les supérettes peuvent accueillir du public pour l'ensemble de leurs activités ;
  • les magasins multi-commerces, les supermarchés, les hypermarchés et les autres magasins de vente d'une surface de plus de 400 m2 ne peuvent accueillir du public que pour les activités alimentaires et pour la vente de produits de toilette, d'hygiène, d'entretien et de produits de puériculture ;
  • seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d'espèces fruitières ou légumières sont autorisés dans les marchés couverts ;
  • entretien, réparation et contrôle technique de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles ;
  • commerce d'équipements automobiles ;
  • commerces de véhicules automobiles et de machines agricoles sur rendez-vous ;
  • commerce et réparation de motocycles et cycles ;
  • fourniture nécessaire aux exploitations agricoles ;
  • commerce de détail de produits surgelés ;
  • commerce de détail de livres ;
  • commerce de détail d'enregistrements musicaux et vidéos ;
  • commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé ;
  • boulangerie et boulangerie-pâtisserie ;
  • commerce de détail de boissons en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de cacao, chocolats et produits de confiserie ;
  • autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé, boutiques associées à ces commerces pour la vente de denrées alimentaires à emporter, et équipements sanitaires ouverts aux usagers de la route ;
  • commerce de détail d'équipements de l'information et de la communication en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de matériaux et équipements de construction, quincaillerie, peintures, bois, métaux et verres en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de textiles en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail d'articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé ;
  • commerces de détail d'optique ;
  • commerces de plantes, fleurs, graines, engrais, semences, plants d'espèces fruitières ou légumières, animaux de compagnie et aliments pour ces animaux en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail alimentaire sur éventaires sous réserve, lorsqu'ils sont installés sur un marché, des dispositions de l'article 38 ;
  • commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé ;
  • location et location-bail de véhicules automobiles ;
  • location et location-bail d'autres machines, équipements et biens ;
  • location et location-bail de machines et équipements agricoles ;
  • location et location-bail de machines et équipements pour la construction ;
  • réparation d'ordinateurs et de biens personnels et domestiques ;
  • réparation d'ordinateurs et d'équipements de communication ;
  • réparation d'ordinateurs et d'équipements périphériques ;
  • réparation d'équipements de communication ;
  • blanchisserie-teinturerie ;
  • blanchisserie-teinturerie de gros ;
  • blanchisserie-teinturerie de détail ;
  • activités financières et d'assurance ;
  • commerce de gros ;
  • garde-meubles ;
  • services de coiffure ;
  • services de réparation et entretien d'instruments de musique.

Pour le reste de ses annonces de mercredi soir nous vous proposons le résumé AFP/France24.com :

  • "Des renforts supplémentaires" en réanimation 

Le président Emmanuel Macron a annoncé des "renforts supplémentaires" en réanimation pour faire face à l'afflux de malades graves du Covid-19 et passer "dans les prochains jours" à plus de 10 000 lits, contre 7 665 actuellement. 

"Je veux ici remercier les étudiants en médecine, les retraités, le service de santé des armées, tous les volontaires de la réserve sanitaire. Tous sont mobilisés, seront mobilisés de manière accrue pour porter dans les prochains jours, notre capacité à un peu plus de 10 000 lits", a-t-il déclaré, évoquant l'ouverture de nouvelles capacités d'accueil dans certains hôpitaux parisiens, pour éviter notamment de "trop déprogrammer" des opérations chirurgicales. 

  • Les dispositifs d'aide aux entreprises et aux salariés prolongés 

L'ensemble des dispositifs d'aide aux salariés et aux entreprises actuellement en vigueur seront prolongés dans le contexte du durcissement des restrictions pour faire face à la crise sanitaire, a ajouté Emmanuel Macron.

"Comme depuis un an, l'accompagnement économique et social sera au rendez-vous, les parents qui devront garder leurs enfants et ne peuvent pas télétravailler auront droit au chômage partiel, et pour les salariés et les commerçants, les indépendants, les entrepreneurs et les entreprises, tous les dispositifs actuellement en vigueur seront prolongés", a détaillé le président. 

  • La vaccination étendue aux plus de 60 ans  

La vaccination contre le Covid-19 sera élargie à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans le 16 avril, puis à toutes celles de plus de 50 ans le 15 mai, a annoncé Emmanuel Macron. 

Les personnes de moins de 50 ans suivront mi-juin et "d'ici à la fin de l'été, tous les Français de plus de 18 ans qui le souhaitent pourront être vaccinés", a précisé le chef de l'État.

  • Ouverture des lieux de culture

Les lieux de culture pourraient rouvrir en France à partir de la mi-mai en respectant un strict protocole sanitaire. 

 "Dès la mi-mai, nous recommencerons à ouvrir avec des règles strictes certains lieux de culture", a expliqué le chef de l'État. "Nous autoriserons sous conditions l'ouverture de terrasses et nous allons bâtir entre la mi-mai et le début de l'été, un calendrier de réouverture progressive pour la culture, le sport, les loisirs, l'événementiel et nos cafés et restaurants".

  • Mea culpa

Enfin, le président, qui avait jugé jeudi dernier n'avoir "aucun mea culpa à faire, aucun remords, aucun constat d'échec", a effleuré l'idée d'avoir commis des "erreurs".

"Je sais qu'à chaque étape de cette épidémie nous pouvons nous dire que nous aurions pu faire mieux. Nous avons commis des erreurs, tout cela est vrai. Mais je sais une chose :  nous avons tenu, nous avons appris et nous nous sommes à chaque fois améliorés", a-t-il affirmé.

 

La culture est la grande oubliée...

Vous l'aurez remarqué, les lieux de culture sont une nouvelle fois les grands oubliés, puisque de nombreux commerces peuvent ouvrir, que les transports en communs fonctionnent toujours etc... mais il n'est toujours pas possible d'aller dans un musée (où pourtant le protocole sanitaire est bien plus facilement applicable!). Alors oui le Président à parlé d'une potentielle réouverture à partir de la mi-mai de certains lieux, mais sans plus de précisions et rappelons nous que cela a déjà été annoncé à plusieurs reprises pour différentes dates sans aucune réalisation concrète... Pire, le dernier ilot de culture qu'était les galeries d'art n'en est désormais plus un, puisque dorénavant, celles-ci sont fermées comme les autres commerces "non-essentiels", reste seulement et c'est vraiment un minimum les librairies et vendeurs de disques et dvd mais sans possibilité de rencontres avec les auteurs ! Nous pensons donc à tous les artistes, troubadours, musiciens, comédiens, plasticiens, auteurs, peintres qui sont privés à la fois de leurs possibilités de rencontrer leur public, mais également des évènements qui les font vivre. Nous pensons aussi à toutes celles et ceux qui travaillent dans les musées qu'ils soient artistiques, de présentation du patrimoine, de l'histoire ou des sciences. Et enfin nous pensons à nous tous, citoyens qui sommes privés de tout cela et donc de la possibilité de nous évader, de nous cultiver, de rêver... alors même que nous sommes poussés à nous entasser dans les transports en commun, ou est la logique sanitaire dans tout cela ?

 

Alors bien sûr, des initiatives à distances existent, et d'ailleurs nous-même allons reprendre les mises en avant culturelles, mais si elles permettent de compléter un dispositif classique, elles ne le remplacent absolument pas ou que très partiellement, et ne permettent pas des revenus pourtant nécessaires à ce secteur, ni à chacun d'en profiter de manière équitable, car non, toute la population de dispose pas d'ordinateurs, ou parfois sans une connexion internet suffisante, non tout le monde n'est pas au même niveau de compétence face au monde digital et non, rien ne remplace la vision en "vrai", en "réel" d'une œuvre, d'un spectacle etc... Et qui peut aujourd'hui croire que cette date annoncée de la mi-mai sera respectée ? Et pour quels lieux ? Dans quels régions ? Et sous quelles conditions ? Hors, et nous terminerons par se rappel, la culture est indispensable aux liens sociaux, à l’épanouissement personnel et collectif,  et permet de passer de la survie à la vie avec un grand V.


Écrire commentaire

Commentaires: 0

TST Radio en direct :

Radio associative rouennaise Pop, Rock, TST valorise les artistes indés,  les arts vivants et les initiatives locales. Talks et infos présentés par des animateurs de talent, ponctuent la programmation.   Vers le site de TST Radio

Notre web-tv locale :

Retrouvez plus de vidéos et toutes nos thématiques sur la page télé76


Les infos importantes :

Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux :


Ils nous soutiennent et on les aime :

Des associations, entreprises locales, artistes qui nous soutiennent soit par des liens et de la promotion, soit en participant à notre cagnotte en ligne annuelle qui permet au projet de rester en vie. (Cliquez sur les images pour aller sur les sites ou pages de nos amis)


Contact

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.