· 

Déconfinement : Ce qui nous attend à partir du 11 mai

Présentation des mesures :

Ce mardi 28 avril, le Premier ministre Edouard Philippe à présenté à l'Assemblée nationale de manière assez détaillée, le plan de déconditionnement qui débutera le 11 mai prochain. Nous vous proposons aujourd'hui un décryptage de ses annonces, en y ajoutant les infos sur d'autres points importants qui nous sont parvenues entre temps, et en vous rappelant bien sûr, que de nombreuses questions restent à préciser en fonction de l'évolution de l’épidémie d'ici la.

1 : Le déconfinement n'aura lieu que si les indicateurs sont au rendez-vous !

En clair, si pour le moment la date du 11 mai est arrêtée, tout dépendra  de l'évolution de l’épidémie d'ici la,  car si si le nombre de personnes touchées et particulièrement les cas nécessitant une hospitalisation en réanimation augmente de manière significative, le gouvernement ne s'interdit pas de repousser la date, ou de proposer un déconfinement beaucoup plus partiel. Comme outil principal, il se basera sur une carte des départements qui sera mise à jour régulièrement, avec en vert les zones ou l'évolution va dans le sens du mieux, et en rouge les secteurs qui sont encore trop touchés et considérés comme vraiment à risque. D'ici la il faut donc que plusieurs facteurs soient au rendez-vous : Le respect des gestes barrières par les citoyens, le désengorgement des services de réanimation, la réception d'un nombre suffisant de masques et la possibilité de tester un maximum de gens.

2 : Le détail concernant les tests et les quarantaines des malades

L'objectif  est d'atteindre une capacité de 700 000 tests par semaine qui seront pris en charge à 100% par l'Assurance Maladie. Le Premier ministre l'a rappelé "tous les cas suspects doivent être testés/isolés ainsi que leurs contacts." L'isolement devra être "consenti, contrôlé et accompagné" a t-il précisé avec le choix pour les malades entre une quarantaine à domicile et dans des lieux dédiés comme des hôtels réquisitionnés.

En pratique comment cela se passera : "Dans chaque département, nous constituerons des brigades chargées de remonter la liste des cas contacts, de les appeler, de les inviter à se faire tester en leur indiquant à quel endroit ils doivent se rendre puis à vérifier que ces tests ont bien eu lieu et que les résultats donnent lieu à l’application correcte de la doctrine nationale". Et les tests privilégiés sont les tests PCR (par prélèvement naso-pharyngé)  , car les  tests sérologiques, centrés sur les anticorps n'ont pas encore prouvé leur efficacité.

3 : En ce qui concerne les établissements scolaires

La reprise :

L'une des mesures les plus attendues et qui a du mal à faire consensus, que ce soit auprès des citoyens comme des politiques et des médecins, est bien celle qui concerne la réouverture progressive des établissements scolaires.

 

Voila ce que nous savons à ce jour :

La réouverture sera progressive et sur la base du volontariat dans les écoles maternelles et primaires, dès le 11 mai.

Mais attention car au mois de juin, d'après les dernières informations, il n'y aurait plus de possibilité pour les parents de bénéficier du chômage partiel, et donc pour beaucoup le volontariat risque de devenir une obligation. ( Si des précisions ou des changements sur le sujet arrivent dans les prochains jours, nous mettrons à jour l'article).

Il y a quelques temps le gouvernement avait annoncée une reprise prioritaire des élèves de Grande Section, de CP et de CM2, dans son discours de mardi Édouard Philippe, n'y a pas fait allusion, nous ne pouvons que supposer que ce n'est plus d'actualité, pourtant cela aurait permis une vrai progressivité dans les retours à l'école, et fait surtout que les élèves pour qui cette fin d'année sera importante d'un point de vue social ( car de toute façon, tout le monde s'accorde à dire que ce n'est pas pour finir le programme que ces jours seront importants..), en clair les élèves en dernière année d'un cycle, et qui sinon ne reverraient pas leurs camarades, leur établissement etc.. de même que ceux qui sont en première année et on encore besoin de s'adapter avant de monter de niveau, auraient bénéficié d'un retour prioritaire et de fait, en dans des établissements avec moins d'enfants, donc moins de risques.

 

Pour les crèches, ce sera 10 enfants maximum sauf dans les structures avec plusieurs salles d’accueil, et seront prioritaires les enfants de couples qui ne peuvent faire du télétravail et les familles monoparentales.

 

Les collèges , eux,  rouvriront à partir du 18 mai en fonction de la situations de chaque territoire.

 

Pour les lycées, la décision sera prise à la fin du mois de mai.

 

Les mesures sanitaires :

Il a été rappelé que dans tous les cas, il ne faudrait pas plus de 15 élèves par classe, que les salles et lieux communs seront désinfectés plusieurs fois par jour, que l'ensemble des gestes barrières et règles de distanciation physique devront au maximum êtres appliqués, et que si les masques seront obligatoires au collège et à fortiori au lycée, ils seront proscrit en ce qui concerne les élèves de primaire et de maternelle, car ils se révéleraient contres-productifs, voir dangereux.

4 : Réouverture des commerces

La plupart des commerces rouvriront à priori le 11 mai, à l'exception des bars, cafés et restaurants dont le cas sera débattu par secteur fin mai.  Chaque commerce devra mettre en place une limitation du nombre de clients  présents en même temps,  mais devra également proposé   divers actions sanitaires, comme la mise à disposition de gel hydroalcoolique ou la désinfection fréquente des produits et locaux.

5 : Concernant la culture

Les petits musées pourront ouvrir, tout comme les bibliothèques, toujours sous réserve de la mise en place d'actions sanitaires et du respect possible des gestes barrières, par contre les grands musées qui accueillent des publics venant de divers départements, voir d'autres pays, tout comme les cinémas et salles de concerts et théâtres resteront fermés à minima jusqu'en juillet voir septembre.

6 : Concernant le sport

La pratique individuelle du sport en extérieur sera à nouveau permise sans restriction de périmètre, par contre les sports collectifs, les grands événements, et le sport en salle seront toujours interdits, la aussi à priori jusqu'en septembre. Quid de la pratique des sports individuels mais en club ( comme les entrainements d'athlétisme par exemple) ? Dès que nous aurons des infos, nous communiquerons.

7 : Distances et motifs de déplacements

Dès le 11 mai, il ne sera plus nécessaire d'avoir une attestation pour les déplacements de moins de 100 kilomètres, mais au delà, seuls seront autorisés les déplacements pour motifs impérieux ou professionnels. Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, a donné quelques précisions ce mercredi à  CNews : «"Nous passons à un régime plus souple en matière de déplacements. Il sera possible de se déplacer dans un rayon de 100 km autour de son domicile mais notre objectif reste d’éviter les brassages de population. Les déplacements entre régions et entre départements sont à limiter ". Il faudra justifier son déplacement :"Je pense par exemple à des transporteurs routiers qui doivent faire de longues distances, traverser plusieurs départements, plusieurs régions" ou "si on doit s’occuper d’un proche qui est fragile, si on doit aller aider quelqu’un de sa famille ",, mais en pratique ce seront les forces de l'ordre présentes sur le terrain qui devront avec clairvoyance juger des motifs. Rappelons tout de même que pour les motifs professionnels, en plus de la nouvelle attestation qui sera proposée en ligne, il faudra se munir d'un contrat de travail, d'une attestation de stage ou encore une attestation de  l'employeur.

8 : Transports en communs

Les transports en communs locaux devront retrouver un rythme soutenu ( environ 70% minimum) alors que les transports interrégionaux et internationaux devront êtres limités au maximum.  Le port du masque sera obligatoire dans les transports : bus, métro, taxis, VTC..., tout comme la mise en place de mesures de distanciation physique ( bloquer un siège sur deux par exemple) et le respect par les services et entreprises de mesures de désinfection entre autre.

9 : En ce qui concerne les rassemblements, privés comme publics, les vacances etc..

Les rassemblements de plus de 10 personnes seront  interdits sur la voie publique et en privé (rassemblements familiaux...).Les plages restent fermées jusqu'au 1er juin. Concernant les grandes vacances d'été, la décision interviendra fin mai, toujours en fonction de l'évolution de l’épidémie, mais il est fort probable que nous seront toujours limités en terme de distance.

10 : Concernant les masques

Édouard Philippe l'a assuré, "il y aura assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins. Mais nous parlons ici des masques grand public (masque lavable en tissus), du moins pour les citoyens lambdas, hors cela pose deux question, la  première est bien sûr leur réelle efficacité, un problème sur lequel de nombreux spécialistes ne sont pas d'accord, mais ou tout le monde s'accorde sur le fait qu'il faut savoir mettre et entretenir lesdits masques pour éviter une contagion potentiel. L'autre question est celle de leur prix, car si de nombreuses communes vont en proposer un certain nombre gratuitement, en fonction de leur budget disponible, il est certain que cela ne suffira pas, et que de nombreuses personnes vont devoir en acheter dans les commerces autorisés (Pharmacies, buralistes etc...), hors vu les prix annoncés, il semble très compliqué pour une majorité de gens, de pouvoir en acquérir le nombre suffisant pour ne les porter que le temps qu'ils soient toujours efficaces....

11 : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire

La aussi, un des points qui fait le plus débat, la prolongation de l'état d'urgence sanitaire à été évoquée jusqu'au 24 juillet, mais doit encore être débattue au Parlement début Mai. Rappelons que "cette loi permet au Premier ministre de prendre par décret des mesures listées dans la loi et assorties de sanctions sévères: restreindre ou interdire la circulation, adopter des mesures de confinement ou de quarantaine,  limiter les rassemblements, ordonner la fermeture provisoire d'établissements et d'entreprises..."

12 : Chômage partiel et télétravail

"Quand il est possible, le télétravail doit être privilégié au maximum" à rappelé le Premier ministre. Dans le même temps il a annoncé la fin du chômage partiel pour le 1er juin, mais il est à parier que cette mesure sera revue, car en effet, comme nous l'avons évoqué plus haut concernant la reprise des cours en primaire et en maternelle, avec une reprise sur la base du volontariat, sans chômage partiel, ce choix n'en sera plus un, et la grogne se fait déjà sentir y compris chez certains proches du gouvernement, qui ne comprennent pas cette contradiction.

13 : Les aides financières annoncées pour les particuliers

Pour le moment, concernant les particuliers, deux aides sont annoncées.

 

La première présentée il y a quelques semaines déjà, sera un petit coup de pouce pour les plus précaires via la CAF, rappelons juste, qu'il n'y aura aucune démarche à faire pour les personnes pouvant en bénéficier, et que dans le détail cela donne : Pour les allocataires du RSA et de l'ASS, un montant 150  euros par ménage, auxquels s'ajoutent 100 euros par enfant.  Et pour les allocataires d'aides au logement, une aide de "100  euros" par enfant.

 

La deuxième aide sera elle pour les possesseurs de vélo : un "chèque réparation" de 50 euros. "C'est un coup de boost au vélo pendant la période de déconfinement pour inciter à choisir ce mode de déplacement.", explique la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne. En pratique, il n'y aura pas de document à imprimer, il faudra simplement se rendre chez un réparateur participant et vous n'aurez rien à débourser si la réparation coute moins de 50 euros, si le montant est supérieur, alors vous devrez régler la différence.


Écrire commentaire

Commentaires: 0

TST Radio en direct :

Radio associative rouennaise Pop, Rock, TST valorise les artistes indés,  les arts vivants et les initiatives locales. Talks et infos présentés par des animateurs de talent, ponctuent la programmation.   Vers le site de TST Radio

Notre web-tv locale :

Retrouvez plus de vidéos et toutes nos thématiques sur la page télé76


A la Une sur le site   :

Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux :


Ils nous soutiennent et on les aime :

Des associations, entreprises locales, artistes qui nous soutiennent soit par des liens et de la promotion, soit en participant à notre cagnotte en ligne annuelle qui permet au projet de rester en vie. (Cliquez sur les images pour aller sur les sites ou pages de nos amis)


Contact

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.