· 

Marche des fiertés 2019 à Rouen

Marche des fiertés : Un beau succès

Photo du Facebook de l'évènement. Clichés 1 et 3 : Evguenia Lesade avec l'aimable accord du Centre LGBTI de Normandie

1 : Une marche festive et rassembleuse !

Photos : Jerem Cdr pour Rouen et sa Métropole (facebook.com/groups/rouenetsametropole & facebook.com/rouenetsametropole)

Ce samedi 04 mai 2019, avait lieu à Rouen la première des nombreuses marches des fiertés LGBTI. La journée organisée par le Centre LGBTI de Normandie a été un véritable succès avec environ 2000 participants et une très bonne ambiance générale, ou l'ennemi principale fut la pluie, obligeant comédiens et spectateurs du spectacle « Mesdames, Messieurs et les reste du monde » à se réfugier au Théâtre des 2 Rives, pour éviter les trombes d'eau… 

 

De nombreuses associations ont répondu présent, sans compter sur la bonne mobilisation également de nombreux hétéros, et c'est ce qui est à noter, une belle avancée dans le respect et le partage, au delà des communautés. Tout cela aura donné une journée à la fois festive, artistique et militante, qui aurait pu être parfaite sans l'agression de deux jeunes filles par un sexagénaire (arrêté immédiatement). Car cette agression, outre le traumatisme pour les personnes l'ayant subie, nous rappelle que le combat pour une véritable égalité et un respect absolu des différences est loin d'être gagné.

 

Grande lueur d'espoir tout de même : le moment ou les Gilets Jaunes ont rejoint le cortège de la Pride, nous montre que les luttes citoyennes convergent. Il est aussi important de noter, pour le "vieux" que je suis, que les jeunes ont vraiment évolués sur le sujet, et représentaient la grande majorité du cortège, fini le temps de se cacher pour certain(es), le mot d'ordre est : assumer, être soi-même, il n'y a que comme cela que les regards changeront sur le sujet, au risque de subir une certaine haine par moment (heureusement que les associations sont la !).

 

Alors vous me direz, tant que des marches devront êtres organisées, c'est qu'il y a encore du travail à faire, et je vous répondrais que c'est certain, tout comme les journées pour les droits des travailleurs, la journée du droit des femmes etc... si c'est journées restent militantes et non seulement festives, c'est que le combat continu. Mais sincèrement, de l'avis de très nombreux participant(e)s, les choses sont sur la bonne voie, du moins ici, même s'il reste énormément de choses à faire, principalement contre les préjugés culturels ou familiaux amenant au rejet de trop nombreuses personnes. Je précisait ici, car il reste bien trop d'endroit dans le monde ou les homosexuels sont persécutés, jusqu'à la peine de mort parfois, et c'est ce que nous allons vous relater dans la suite de l'article….

Vidéo : France 3 sur YouTube

2 : Les droits LGBTI de part le monde

Nous l'avons vu, ici en France, la communauté LGBTI commence à avoir enfin une certaine visibilité, un certain soutien citoyen et surtout des droits ! Tout ceci résultant du combat de longue haleine de nombreuses associations, des membres de la communauté et des soutiens du mouvement. Alors même si rien n'est parfait, et que de trop nombreux jeunes se retrouvent à la rue après leur coming out par exemple, ou que le chemin de l'adoption ou de la PMA par exemple est encore long, les choses avances… Mais ailleurs, qu'en est-il ?

Les pays qui autorisent le mariage homosexuel :

Tout d'abord il est utile de rappeler que le mariage homosexuel existait dès l'antiquité, et que l'homosexualité en elle-même ne fut criminalisé ou considérée maladie mentale que très tardivement, entre les 19eme et 20eme siècle surtout ! Et ce n'est ensuite qu'en 1990 que l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) l'a supprimée de la liste des maladies mentales !! Culture gréco-romaine, amérindienne, Afrique précoloniale  ou Asie, partout avant l'arrivée du christianisme et du colonialisme, l'homosexualité était considérée comme normale, avec bien souvent même, des mariages offrant des droits identiques aux couples hétérosexuels. 
 
En détail les pays ayant autorisé le mariage homosexuel en 2019 :
Drapeau d'Afrique du Sud  Afrique du Sud (depuis novembre 2006)

Drapeau de l'Allemagne  Allemagne (depuis octobre 2017)

Drapeau de l'Argentine  Argentine (depuis juillet 2010)

Drapeau de l'Australie  Australie (depuis décembre 2017)

Drapeau de l'Autriche  Autriche (depuis janvier 2019)

Drapeau de la Belgique Belgique (depuis juin 2003)

Drapeau du Brésil  Brésil (certains États à partir de janvier 2012, puis au niveau fédéral depuis mai 2013 ndlr : Depuis l'arrivée du nouveau gouvernement, les choses se détériorent, et dans certains états c'est une réelle chasse aux homosexuels qui est menée, allant jusqu'à la mort !)

Drapeau du Canada  Canada (certaines provinces à partir de 2003, puis au niveau fédéral depuis juillet 2005)

Drapeau de la Colombie Colombie (depuis avril 2016)
Drapeau du Danemark Danemark (depuis juin 2012)

Drapeau de l'Espagne Espagne (depuis juillet 2005)

Drapeau des États-Unis États-Unis (certains États à partir de 2004, puis au niveau fédéral depuis juin 2015)

Drapeau de la Finlande Finlande (depuis mars 2017)

Drapeau de la France France (depuis mai 2013)

Drapeau de l'Irlande Irlande (depuis novembre 2015)

Drapeau de l'Islande Islande (depuis juin 2010)

Drapeau du Luxembourg Luxembourg (depuis juin 2015)

Drapeau de Malte Malte (depuis septembre 2017)

Drapeau du Mexique Mexique (dans quatorze États et la capitale fédérale)

Drapeau de la Norvège Norvège (depuis janvier 2009)

Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (depuis aout 2013T 4)
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (depuis avril 2001), premier pays à avoir légalisé le mariage homosexuel)
Drapeau du Portugal Portugal (depuis mai 2010)
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni, dans trois nations, deux dépendances et 2⁄3 et dix territoires)
Drapeau de la Suède  Suède (depuis avril 2009)
Drapeau de l'Uruguay Uruguay (depuis aout 2013)

Alors que pour d'autres, c'est encore la peine de mort !

Huit pays pratiquent actuellement la peine de mort pour pratique homosexuelle : 

Afghanistan

Arabie saoudite

Iran

Nord du Nigeria

Mauritanie

Somalie

Soudan

Yémen

Ou encore la prison ou des sévices corporels !

Et dans les pays suivants, l'homosexualité est un crime passible d'emprisonnement, de sévices corporels, de déportation ou de travaux forcés : 

Algérie

Bangladesh

Botswana

Burundi

Cameroun

République démocratique du Congo

Émirats arabes unis

Éthiopie, Guyana

Jamaïque

Kenya

Libye

Malaisie

Maroc

Nigeria

Oman

Pakistan

Papouasie-Nouvelle-Guinée

Sénégal

Singapour

Sri Lanka

Syrie

Tanzanie

Togo

Zambie

Voila pour les cas les plus graves, en tout il y a 72 pays qui condamnent l'homosexualité, 44 pour tous les sexes, et 26 uniquement l'homosexualité masculine…)

Le rapport sur la situation mondiale générale de ILGA :

Nous vous proposons un rapport complet de la situation, certes en anglais, mais très simple à comprendre et réalisé par : International Lesbian, Gay, Bisexual, Trans and Intersex Association : Lucas Ramon Mendos, State-Sponsored Homophobia 2019

(Geneva; ILGA, March 2019)

Télécharger
ILGA_State_Sponsored_Homophobia_2019_dat
Feuille de calcul Microsoft Excel 53.7 KB

Rapport sur les meurtres des personnes transgenres dans le monde :

Il est important aussi de rappeler le cas des personnes transgenres : Le projet Trans Murder Monitoring a répertorié 2982 meurtres de personnes transgenres entre 2008 et 2018 dans le monde. (https://transrespect.org/en/tmm-update-trans-day-of-remembrance-2018/)

Discriminations plus sournoises :

Il est aussi important de rappeler que si de nombreux pays favorisent les mesures "visibles" comme le mariage, la discrimination est parfois plus sournoise (don du sang, droit à servir dans l'armée..), et dans ce cas c'est le droit international qu'il faut saisir et qui vient pallier aux manquement des lois nationales.  

Assos à contacter en Seine-Maritime en cas de besoin :

Centre LGBTI de Normandie

Le général

Le Refuge

Pour les jeunes

APGL Normandie

Pour les parents ou futurs parents.



Écrire commentaire

Commentaires: 0

TST Radio en direct :

Radio associative rouennaise Pop, Rock, TST valorise les artistes indés,  les arts vivants et les initiatives locales. Talks et infos présentés par des animateurs de talent, ponctuent la programmation. 

Vers le site de TST Radio.

Soutenir le projet sur leetchi :

Ce projet en tant qu'initiative citoyenne, sans financement extérieur ni subvention, coute plus qu'il ne rapporte, malgré la pub mais aussi des ateliers et autres activités qui couvrent une partie des frais.  Règlement annuel du CMS/hébergeur du site, impressions de photos et documentation pour divers événements et causes, frais de transports,   réparation de matériel... les couts grimpent vite, et ce malgré une rédaction  100% bénévole. Voila pourquoi nous avons besoin de vous, pour maintenir ce projet qui nous tiens à cœur. Vers la cagnotte Leetchi. Autre moyen de nous soutenir : désactivez votre bloqueur de pubs. Et bien sur, s'il n'y a pas de nouvelles sessions acoustiques et reports ces jours-ci, c'est à cause de l'appareil photo hs…. Donc n'hésitez pas, pour nous permettre de racheter un boitier, c'est l'urgence du moment ! D'autant que l'appareil sert pour les reportages, les sessions, mais aussi pleins d'actions bénévoles ( ateliers, suivi de la saison des enfants au Stade Sottevillais etc..) Bonne journée tout le monde !


A la Une sur le site :

Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux :


Contact

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.