· 

Château d'Eu

c : commonswikimédia.org
c : commonswikimédia.org

Château-Musée Louis-Philippe, Eu

Lieu : Place Isabelle d'Orléans et Bragance, Eu

Site : http://www.chateau-eu.fr

Tél. : 02 27 28 20 76 & 02 35 04 10 14

Mail : chateau-musee@ville-eu.fr

 Horaires :

Ouvert du 15 mars au dimanche suivant la Toussaint de 10h00 à 12h00 (caisse fermée à 11h30) et de 14h00 à 18h00 (caisse fermée à 17h30) Fermé le mardi toute la journée et le vendredi matin

 

Partez à la découverte du château d'Eu, ancienne résidence royale, qui après avoir été la propriété des Guises et de la Grande Mademoiselle, devient la résidence d'été du roi Louis-Philippe. L'intérieur comme les collections et le parc vous feront revivre un pan important d'histoire.

Un peu d'histoire :

La construction du château à débuté en 1578 sous l'impulsion d'Henri de Guise et Catherine de Clèves, puis c'est la cousine de Louis XIV, la Grande Mademoiselle, qui à permis de les terminer. Sous le Premier Empire, le château sera pressenti pour devenir palais royal, plusieurs bâtiments servant de dépendances seront détruits et des travaux engagés jusqu'à la chute de Napoléon 1er en 1814, dès lors le château ne changera plus en extérieur jusqu'à aujourd'hui. 

 

Lieu de villégiature fort apprécié, il deviendra la résidence d'été du roi Louis Philippe qui en hérite au décès de sa mère et se décide à le remettre en état,  ce sera l'architecte néoclassique et décorateur, Pierre François Léonard Fontaine qui sera chargé de le restaurer. Louis Philippe y recevra entre autre la reine Victoria en parfait admirateur du régime britannique. 

 

Suite à l'abdication du roi en 1848, le château sera à l'abandon quelques années, avant que le comte de Paris, petit-fils de l’ancien roi et chef de la famille d’Orléans ne revienne en France et décide de faire du château d’Eu sa résidence en 1870. Ce sera l’architecte Eugène Viollet-le-Duc qui sera chargé de sa restauration, il équipera le château de tout le confort moderne, chauffage et éclairage et donnera sa touche, des carrelages aux toiles en passant par les vitraux. 

 

A la mort du comte de Paris en 1894,  c'est à son fils le duc d’Orléans que revient le château, celui-ci décidant assez rapidement de s'en séparer et de le vendre à son cousin Gaston d’Orléans (1842- 1922), comte d’Eu et petit-fils du roi Louis-Philippe. Le château sera restauré une nouvelle fois en 1902 suite à un incendie. Il sera ensuite occupé par les allemands durant la Seconde Guerre Mondiale, et en 1954, la famille d'Orléans le vend, s'en suis un long imbroglio, et c'est en 1964 que la ville d'Eu s'en porte finalement acquéreur. 

 

En 1973,  la mairie y est installée dans la partie sud, alors que le musée Louis-Philippe, lui est créé dans la partie nord, toutefois une partie du domaine reste privée et sera transmise aux héritiers d'Isabelle d'Orléans-Bragance, comtesse de Paris. Le lieu sera classé aux monuments historiques en 1983 et les Guises y reviendront au début des années 2000 et accueillent depuis 2012 les visiteurs curieux ou passionnés d'histoire. 

Ce que l'on trouve dans le musée :

Images ci-dessus et texte issus du site http://www.chateau-eu.fr/collections

 

"Abritant aujourd’hui le Musée Louis-Philippe, le château garde le souvenir de ses propriétaires successifs à travers de nombreux objets, tels que les services de porcelaine de Sèvres, les meubles ou les tableaux commandés par Louis-Philippe et ses descendants."

 

"Autre curiosité, la présence de nombreux souvenirs liés au Brésil dont l’exceptionnelle berline du roi Jean V de Portugal. Il s’agit de la plus ancienne berline de fabrication française, conservée dans les collections publiques de notre pays. Entièrement redécorée, elle était devenue propriété de l’Empereur du Brésil, dont la petite-fille viendra s’installer en 1905 au château d’Eu avec son époux, le comte d’Eu, lui-même petit-fils de Louis-Philippe."

 

Bien sur il ne s'agit que d'une partie de ce que vous pourrez découvrir dans ce lieu rempli d'histoire et toujours vivant, et vous vous émerveillerez devant la splendide galerie de Guise, entre autre…


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Site en travaux, merci de votre patience...

Le site est toujours en plein chantier… Après la refonte des menus, des rubriques… après de nouveaux choix de teintes, après la sélection d'un Template plus large…. Il reste une grosse étape, plus longue que prévue : Adapter les fiches et textes à ce nouveau Template, et en profiter pour mettre à jour certaines infos et certains liens. 

Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux :


TST Radio en direct :

Radio associative rouennaise Pop, Rock, TST valorise les artistes indés,  les arts vivants et les initiatives locales. Talks et infos ponctuent la programmation.  Vers le site de TST Radio.

La dernière session acoustique alternative76.fr : Larmor Light

Larmor Light est le projet solo et rock alternatif de Reynald Lynden, un artiste rouennais. Habituellement on le retrouve sur scène avec ses cassettes ou il enregistre ses pistes, et bien sur sa guitare et sa voix. il a accepté de se plier au jeu de nos sessions acoustiques et propose donc une version différente de deux de ses titres.  Toutes nos vidéos et bien plus,  sur notre page télé76.


Contact

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.