· 

l'Appel des coquelicots

résistance contre les pesticides !

L'association "Nous voulons des coquelicots" née de l'urgence à combattre les pesticides et au retour à une agriculture saine pour la nature et l'Homme, a lancé un appel à agir que vous pouvez signer.

Ils proposent également une grande journée d'action le 05 octobre, retrouvez toutes les infos ci-dessous : 

Présentation des motivations par l'association elle-même

Texte issu du Facebook de l'association :

https://www.facebook.com/appel.des.coquelicots/

L’heure n’est plus à compter les oiseaux, les abeilles, les papillons morts et les humains malades. Le constat a été fait tant de fois, au travers de centaines d’études scientifiques rigoureuses, que discuter encore n’a plus de sens. Notre pays est devenu méconnaissable à cause des pesticides. Toutes les politiques ont échoué.

 

Nous lançons cet Appel pour provoquer un soulèvement pacifique de la société française et obtenir l’interdiction de tous les pesticides (de synthèse) en France.

Il faut donc relever la tête, unir toutes les forces disponibles, agir toute de suite. Le pari repose sur l’espoir que la société française reste vivante. Un pays libre garde le droit de refuser ce qu’il ne supporte plus et de l’imposer à ses dirigeants, quels qu’ils soient.


L'appel à signer

Nous voulons des coquelicots

Appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse

https://nousvoulonsdescoquelicots.org/l-appel/

 

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place.

Il y en a des milliers.

 

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde ! Non, nous ne voulons plus. À aucun prix.

Nous exigeons protection.

 

Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France.

Assez de discours, des actes.


5 octobre, jour de fête nationale

Nous voulons des coquelicots

Pour la Seine-Maritime un rassemblement coorganisé par le mouvement citoyen alternatiba, est prévu à Rouen sur le parvis de l'Hôtel de Ville à 18h30 ce 05 octobre 2018. N'hésitez pas à nous signaler tout autre action organisée sur le département.

 

Texte de l'association, issu de leur site et expliquant cette journée d'action :

 

Amis des coquelicots, les affaires sérieuses commencent.

Le vendredi 5 octobre à 18H30, les signataires de l’Appel se retrouvent devant les mairies de leurs villes et villages. Ça va swinguer, coquelicots à la boutonnière ! Il y aura des instruments de musique, des chorales, des verres de vin, de champagne et d’orangeade, des cris d’enfants, des sonnettes de vélos, des tambours et des casseroles, des clowns de toute sorte. Juré, on va s’amuser et faire du bruit.

 

N’oubliez pas de prévenir la presse locale, d’enrôler les pêcheurs à la ligne, les mamies du club de scrabble, les pongistes, les pompiers bénévoles, les chefs cuisiniers, étoilés ou non, les amoureux, les fous de musique classique, sans oublier les écorchés vifs. Bien sûr, on se congratulera d’être déjà si nombreux, en se donnant rendez-vous le mois suivant, car tout recommencera 23 fois au total, soit les 24 mois de durée de notre Appel. N’oubliez pas les appareils photos.

 

Seulement, il faut s’organiser. Une page facebook est désormais consacrée à l’événement et relaiera vos propres pages consacrées à l’évènement. Sur le site de l’Appel, nous mettrons dès que possible une carte évolutive qui permettra de suivre le nombre de villes engagées dans l’action. Mais il nous faut de TOUTE URGENCE des volontaires, qui deviendront les correspondants locaux et régionaux du 5 octobre et des rendez-vous suivants. Vous pouvez nous écrire à coquelicots@nousvoulonsdescoquelicots.org, en précisant vos nom, prénom, commune, département, mail et n° de téléphone.

 

Assez parlé, on agit. Tous ensemble, on va gagner.


Écrire commentaire

Commentaires: 0