Un samedi aux Rapiécés

Un festival alternatif pas comme les autres!

Après avoir loupé la 1ere édition en 2016, je m'étais promis d'y aller, et en famille. Pour découvrir des assos, des projets, des artistes, et profiter de l'état d'esprit vraiment sympa, de ce festival fruit du travail de trois associations locales (Anim ta route, Culture en brousse et Au bout du bitume, retrouvez toutes les infos sur ces assos en bas de cette page).

Au programme: spectacles, concerts, village associatif, espace pour les enfants, espace farniente et pleins d'autres choses... Tout cela en pleine campagne, à Ouville l'Abbaye, au cœur du département. Je vous invite, grâce à cet article à partager mes découvertes et coups de cœur de la journée. Bien sur je n'ai pu tout voir, tout découvrir, mais ce ne fut que du bonheur.

Arrivé au festival assez tôt avec le fiston et des amies tenant un stand (Welcome Rouen, nous y reviendrons), j'ai pu, tout de suite constaté la gentillesse et le dévouement des bénévoles, qui malgré une première soirée terminée bien tard, étaient déjà d'attaque, que ce soit pour l'accueil, l'entretien du site (y compris des toilettes sèches), et la tenue des divers stands, le tout avec un sourire sincère et constant...

 Les festivaliers présents depuis la veille, émergeaient doucement, sous le soleil, reprenant des forces avec toutes les boissons locales, et les petits plats "fait maison", et finalement, à cet heure précoce de l'après-midi, les enfants sont les plus actifs, jouant, découvrant des activités et se faisant de nouveaux camarades.


La Fanfare La Vashfol, pour débuter la journée en musique

Un bref tour du site, et très vite commençait la première joyeuseté artistique du jour:

La Fanfare La Vashfol, qui nous enchantent à chaque représentation de son talent et son énergie communicative. Un véritable concentré de folie douce et d'amour de la musique, idéal pour commencer la journée, permettant aux festivaliers qui ont dormis sur place, de se réveiller avec le sourire et aux autres de se mettre tout de suite dans le bain. Les rouennais azymutés, ont le don de reprendre, et magnifier de grands tubes commerciaux et des morceaux "légendaires", dans des versions complétements folles, mais pas que....

On en redemande, et d'ailleurs on sera servit, car la fanfare va rejouer dans l'après-midi.

Leur site: http://vashfol.fr

Leur facebook: https://www.facebook.com/lavashfol.fanfare

Pour les contacter: vashfol@vashfol.fr


Une journée qui continue en contes avec Raphaël Reuche

Après les premières réjouissances musicales, un autre temps fort de la journée allait démarrer:

La vie trépidante des illustres anonymes, un conte satirique proposé par Raphaël Reuche, dans l'espace détente du site. La aussi le talent est la. Le jeune homme nous emmène avec lui à la découverte de ce temps des vrais conteurs, pleins d'imagination, maniant les mots avec justesse, alors que maintenant le conte du quotidien est... la téléréalité. On est captivé du début à la fin, à la fois par la forme, mêlant manière "classique" de conter à du slam, le tout avec humour et un franc-parlé qui fait du bien. A la fois plaisant sur la forme, je le disais, mais aussi sur le fond donc, ou la société de consommation est croqué avec justesse, au travers le prisme de la téléréalité et du quotidien d'un artiste "sincère" lui. 

Son facebook: https://www.facebook.com/raphaelreuchehistoires

Pour le contacter: raphael.reuche@gmail.com

Petite pause ensuite, pour moi, et découverte de l'espace enfants par mon fiston de 7 ans. Le bilan? Il s'est éclaté, à découvert des jeux en bois, simples, qu'il souhaite refaire à la maison, il a aussi pu faire l'une de ses activités préférés: le land art musical, en clair fabriquer avec des éléments naturels brut, divers objets ou œuvres, en l’occurrence des instruments de musique. Un grand merci aux bénévoles de cet espace, disponibles, pédagogues et pleins de bonnes idées.


Un tour au village des associations

Il fut ensuite temps pour moi, de partir à la découverte des associations présentent sur le village qui leur est dédiée. La encore, les sourires et la disponibilité sont au rendez-vous. Bien sur, vu le temps imparti, l'envie de profiter de tout le festival, le fait d’être en famille... je n'ai pu aborder tous les stands, malheureusement... 

 

Commençons par Welcome Rouen, forcement, car je suis venu avec Catherine Weber, mosaïste et membre active du mouvement, qui a tenu le stand. Welcome Rouen c'est l'idée que tout individu à le droit d’être entendu, de vivre, d'exister, tout simplement.  Le collectif agit au quotidien dans le soutien et l'accompagnement des réfugiés, au travers un suivi humain, administratif, social, et parfois par l'accueil des demandeurs d'asiles à domicile. Une association indispensable, comme toutes les autres présentes aux Rapiécés, d'ailleurs. Et sur le stand la possibilité en plus de s'initier à la mosaique en compagnie de Catherine Weber, et de Soba, une amie et demandeur d'asile, soutenue par le collectif.

tél: 06 14 15 71 19

mail: contact@welcome.rouen.org

 

Juste à coté se trouvait l'association France Palestine Solidarité, qui offre un regard réaliste sur la Palestine, permettant de découvrir son histoire, sa culture, ses luttes. Et au delà l'association propose des aides et actions concrètes, sans parti pris, si ce n'est celui de l'humain! Sur le stand de nombreuses photos, touchantes, belles, parfois dures, bien loin des "gros médias...".

Site: http://www.afps-rouen.fr

Facebook: www.facebook.com/AFPS-ROUEN-Association-France-Palestine-Solidarité

 

De l'autre coté de Welcome, se trouvait une initiative locale fort intéressante: l'Agnel, une monnaie locale (Le Grand Rouen, Elbeuf...) et citoyenne. L'objectif est de proposer une alternative à la spéculation financière, de dynamiser l'économie directe, de proximité, à taille humaine, par "le partage de la responsabilité, le respect mutuel, la diversité et le développement de la solidarité entre commerces, entreprises, associations et producteurs locaux…Encourager une monnaie utilisée comme un moyen et non une fin en soi." Et force est de constaté, que les premiers résultats sont positifs, et que les bénévoles présents connaissent leur sujet.

Tél: 02 35 98 22 10

Site: https://monnaie-agnel.fr

Facebook: www.facebook.com/Agnel-Monnaie-locale-citoyenne

Autre association présente, que je tenais absolument à aller voir: Zero Déchet Rouen. Non seulement pour la cause défendu: Réduire les déchets, lutter contre la pollution à une échelle humaine, mais aussi parce que je relaye tous leurs événements sur le site, et nous avons de très bon rapports sur le net, pour autant je n'avais encore jamais vu "physiquement" des membres du collectif. Je ne fut pas déçu, non seulement j'ai découvert des citoyens vraiment concernés, mais aussi souriants et motivants. Nous avons échangés sur divers astuces "éco" pour la maison. Et j'ai appris, entre autre, comment faire des éponges durables avec de simples bas, ou autres bouts de tissu. Encore un très bon moment, instructif et enrichissant humainement.

Site: https://zerodechetrouen.wordpress.com

Facebook: www.facebook.com/ZeroDechetRouen

 

Juste à coté du stand de Zero Déchet Rouen, se trouvait celui de la librairie libertaire L'Insoumise, située à Rouen et créée au début des années 2000, par des militants locaux de la Fédération anarchiste. On retrouve sur le stand une petite mais belle séléction d'ouvrages présent dans la librairie. Au programme: Littérature, sciences humaines et sociales, politique.... Une librairie que je ne connaissais pas, je l'avoue ( il faut dire que je suis proche de Rouen depuis pas si longtemps...), mais dont il me tarde de franchir la porte, à titre personnel et pour le site également. Tant les thèmes et supports abordés sont vastes et de qualité, mais aussi, encore une fois grâce à l'écoute et la gentillesse des bénévoles de L'Insoumise sur leur stand.

Adresse: 128 rue Saint-Hilaire, Rouen
Mail: info-insoumise@no-log.org


Pause gouter et rencontres  impromptues

A force de discuter, le temps passe. Et comme mon fiston me réclame légitimement du temps, nous retournâmes à l'espace jeux, en passant, nous avons jeter un coup d’œil à un espace fripes très malin, alimenté entre autre par les festivaliers eux-mêmes. S'en suivi un gouter au soleil plus qu’appréciable. Surtout que nous allez cherchez nos boissons au stand buvette, et la première surprise, il neigeait!!! Ensuite, autre surprise, j'ai pu retrouver les excellents jus africains artisanaux, de Faso'Die, fabriqués en Normandie avec amour, par un couple incroyable (dixit tous ceux qui les connaissent) à la Cidrerie de Saint Aignan sur Ry

Mail: fasodie@yahoo.com

Facebook: www.facebook.com/fasodie

 

Conscient que nous devions repartir assez tôt le soir, et voulant profiter un peu de la musique, je me rendais sous le chapiteau, ou allaient avoir lieu les concerts du soir. Et la heureux hasard du monde magique des festivals, je retrouvais, donnant un coup de main au son, Ketch'Up, un ami, à la fois technicien et musicien hors-paire, toujours présent pour donner un coup de main aux bonnes initiatives, et notament membre d'une autre asso très sympa, qui à sa fiche sur le site: Les Troubadours à la rue. Mais ce n'est pas tout, sur scène se trouvait le Cimer Orkestra, que je ne connaissait pas, distillant un son groove excellent, et dont le chanteur/saxo n'est autre que Mc's Agorah, membre du groupe hip-hop Green street, l'un des tous premiers collectif à avoir eu sa page dans notre rubrique Gens d'art. Évidement, après, au hasard d'un retour en même temps au village des assos, nous avons échangé, en vu de nous revoir, pour parler de tous les projets de ces excellents musiciens. Dans la série le monde est petit, ce n'est pas fini puisque je croisais juste après Isabelle Fleury, amie et compagne de Ketch'Up, qui à fondée Les Troubadours à la rue, et à créé une structure qui s'occupe des musiciens avec bonheur sur le département, La Fée Sonore, elle est aussi très impliquée dans l’univers associatif, et les arts, mais aujourd’hui c'est simplement pour donner un coup de main à des assos amies, qu'ele est la, en tant que bénévole à tout faire... Comme beaucoup de nos courageux amis, qui alternent: l'entrée du festival, l'entretien, la logistique.. J'en profite pour les remercier tous, encore une fois.

Facebook du Cimer Orkestra: www.facebook.com/cimerorkestraband

Site du Cimer Orkestra: http://cimerorkestra.wixsite.com/cimerorkestra


PianoChopper Baby! Un vent de folie souffle sur le festival

Autre temps fort artistique de la journée, que nous ne souhaitions pas louper, PianoChopper Baby! La fréquence qui vous guérit! De, et avec, Jean Kasperczyk alias Kasper Pianomobil(Zolt), accompagné de son complice Benjamin Guilbaud (burg). Des artistes fous, inclassables, talentueux et militants...que demander de plus? Et bien  qu'ils nous sauvent de l'apocalypse psychotronique, qui à rendu la plupart d'entre nous, en androïdes obéissants.. Comment s'y prennent-ils ? A l'aide du dernier piano sur terre: Le Chopper Baby, et en trouvant ceux qui ont le fluxe (j'ai été choisi, hihi!!!). Le spectacle, proposée sous forme de déambulation sur la pelouse du festival, est complétement barré, du début à la fin, mais que c'est bon, orgasmique même! Un visuel à la Mad Max, une musique folle et efficace, un humour malin et fédérateur, pas mal interattractions avec le public, et surtout donc, un univers singulier, qui plait autant aux adultes qu'aux enfants.

On en ressort avec la banane et l'envie de revoir ces hurluberlus au plus vite.

Site: https://www.pianochopperbaby.com


Diner, musique et déjà le départ...

Après l'aventure du PianoChopper Baby! Il était temps pour nous, et surtout le fiston de manger, du local, "fait maison" et pas cher, la encore un sans faute de la part des organisateurs. Tout en dinant et rencontrant de nouvelles personnes fortes intéressantes, nous avons pu profiter du premier concert de la soirée, le groupe Central Express,un trio parisien proposant un punk rock urbain, encore une découverte! Et même si je me répète, depuis le début de ce report, ce ne fut que du bonheur. Le son est efficace, invitant fortement à bouger, les thèmes sont à la fois universels ( du moins pour un urbain) et abordés de manière personnelle, on est avec eux dans ces ruelles... Malheureusement, pas le temps de rester jusqu'à la fin du set n' donc de découvrir les autres groupes, déjà le départ, avec la certitude que nous y retournerons l'année prochaine. La certitude aussi qu'une organisation différente, alternative, faite de fraternité et de partage, ça marche, ça fait vivre nos régions, et ça rassemble efficacement des gens si différents, du moins en apparence, jeunes, moins jeunes, "punks à chien", habitants du village, familles, artistes, militants et intellectuels anar ou rouge, écolos... Tout le monde est la avec les mêmes objectifs: prendre du bon temps, s'enrichir humainement, et faire avancer le schmilblick.

Site de Central Express: https://www.centralexpress.org

Facebook de Central Express: www.facebook.com/centralexpress

 

A l'année prochaine et merci à tous les bénévoles présents, aux artistes, et en fait à tout le monde, et vive les RAPIÉCÉS!


Les assos organisatrices:

Les Rapiécés, comme dit en préambule de l'article, est le fruit du rapprochement de trois associations locales: Anim ta route, Culture en brousse et Au bout du bitume. Il était important de clôturer cette belle aventure en leur rendant hommage, car sans tous ces bénévoles motivés, point de festival en général, et sans cet état d'esprit décalé, point de Rapiécés en particulier! Vous retrouverez ci-dessous, de brefs descriptifs officiels des trois assos (extraits de leurs sites), ainsi que des liens pour les contacter bien sur.

 

Anim Ta Route

"L'association « Anim' ta route » a vu le jour au début du mois de mai 2010. Elle est constituée de cinq membres fondateurs : Léa Delacroix (Présidente), Anna Veillon (Secrétaire), Julien Oursel (Trésorier), Antoine Capon et Florent Haucourt.

 Cette création est le résultat de plusieurs années de réflexion mais aussi le bilan de plusieurs voyages qu'ont réalisés les membres créateurs (Maghreb, Togo, Inde, Madagascar, …).

 A travers nos différents voyages, nous avons été déçu-e-s par de grosses ONG entretenant une relation de dépendance aux aides des pays du Nord, autant que par certaines petites associations locales dont la trésorerie n’était pas franchement claire... Nous avons eu envie de créer notre propre projet, conscient-e-s que nous avions beaucoup à apprendre et que nous allions nous aussi commettre des erreurs.

 Ayant remarqué une difficulté d'accès aux loisirs et à la culture pour un grand nombre de « citoyens du monde », en raison du manque de moyens financiers, de matériels ou encore l'implantation géographique, nous avons décidé de créer une association itinérante d’accès à la culture."

Site: https://anim-ta-route.jimdo.com

Facebook: www.facebook.com/anim.taroute

 

Culture en Brousse

"Culture en Brousse est une association de la région dieppoise (76) de loi 1901. Créée en 2007, elle organise des évènements musicaux, artistiques, culturels et surtout, festifs, de préférence dans la cambrousse du coin. Culture en Brousse regroupe une quinzaine de membres, aux statuts associatifs horizontaux. Elle s’attache à la promotion de jeunes artistes et à la diffusion de la culture en milieu rural en organisant des soirées conviviales et à pas cher dans des villages normands. Un moyen de construire ensemble un monde plus ouvert."

Facebook: www.facebook.com/culture.enbrousse

Site: http://cultureenbrousse.tumblr.com

 

Au bout du bitume

"Au Bout du Bitume" est une association de loi 1901 créée en 2015 dans le but de favoriser le lien social, de sensibiliser à l’environnement et promeut les modes consommation alternatifs, réfléchis, respectueux de la nature et partagés. Elle restaure aussi une ferme normande en torchis et colombages, et y relance une activité : maraîchage, élevage, bucheronnage et cidrerie...."

facebook: www.facebook.com/Au-Bout-du-Bitume-Asso


Commentaires : 4
  • #4

    Serrurier Nice (vendredi, 08 septembre 2017 16:37)

    Sympa, j'aime beaucoup tous ces partages de belles découvertes !
    Merci Guillaume pour votre investissement :)

  • #3

    Guillaume (jeudi, 07 septembre 2017 14:15)

    Merci à vous pour vos retour sur l'article, mais surtout pour faire vivre la culture alternative, les assos, les arts...

  • #2

    Catherine Weber (jeudi, 07 septembre 2017 02:34)

    Superbes articles Guillaume , lus dans le Charlevoix (Québec) ... Merci pour ta présence attentive aux Rapiécés d Ouville l abbaye ! De joyeux partages , des artistes et des benevoles au top , des festivaliers sympas ...A boire et à manger ... Que vouloir de mieux !

  • #1

    Raphaël REUCHE (samedi, 02 septembre 2017 16:35)

    Merci pour cette belle chronique.
    Des retours qui font du bien.