Exposition: Voyage Voyage Reise Reise jusqu'au 09 07 17 à Rouen

Le voyage s'expose, et rassemble à l'Aitre Saint-Maclou

 l'Aitre Saint-Maclou s'offre l'une de ses dernières expositions avant un changement complet. Dans le cadre des 50 ans du Jumelage entre Rouen et Hanovre 3 artistes allemands et 3 français, nous présentent en ces lieux leurs visions du voyage, il est à précisé que les trois artistes rouennais ont faits leurs classes au sein même de l'Aitre, puisque les Beaux Arts s'y trouvaient encore il y à peu, d'ailleurs c'est bien l'un d'eux Vincent Zucca qui est l'instigateur du projet, important de le dire, car si l'expo profite du 50e anniversaire du jumelage des villes, ce sont bien les artistes eux-même, qui ont montés ce superbe projet, sans autre aide que leur talent, leur volonté et leurs idées.

 

C'est donc avec plaisir, mais aussi nostalgie, que l'on profite de l''aitre tel que nous l'avons toujours connu, avant un grand bouleversement...

Première chose qui frappe dès que l'on franchit la porte de l'expo, la variété des genres d’œuvres et de visions du voyage proposées. Pour certains le voyage est intérieur, comme avec ces radiographies glanées dans une maison abandonnée représentant des tumeurs, faisant lien direct avec l'origine du lieu qui était un cimetière à pestiférés....

Mais rassurés vous, rien de glauque ou de morbide ici, juste des questions qui viennent... et qui parfois troublent notre vision des choses, perdus que nous pouvons êtres lors d'un véritable voyage, un flou passionnant qui nous enivre, c'est ce que l'on peut découvrir avec une étonnante "machine à flou".

D'autres voient dans le voyage le rapport à la nature et notamment la montagne, certains encore pensent le voyage par le voyageur lui-même, qu'il soit volontaire, ou forcé de voyager, il a de toute façon droit de regard et de paroles au travers plusieurs œuvres picturales, mais aussi par l'installation centrale de la première pièce, des sièges de trains, accompagnés de casques ou tournent en boucle divers témoignages d'allemands et de français qui voyages, ont y découvre leurs petits bonheurs, leurs craintes, leurs griefs et leurs coups de cœur, tout cela est tellement...nous finalement. 

Dernier point de vue sur le voyage abordé, le voyage quelque peut onirique, rêvé ou réel avec ces couples formés par photos interposées, ou encore cette plage à haute symbolique qui trône dans la seconde salle. Mais ch... Vous découvrirez tout cela bien mieux sur place, avec l'un des artistes, auquel vous pourrez poser tout un tas de question si jamais la symbolique de l'une des œuvres vous échappe, ce qui fut mon cas au départ.... Un très beau moment, dans un lieu historique, un immanquable de l'été.

Infos pratiques:

Aitre Saint-Maclou

186 rue Martainville, Rouen

Tous les jours de 9h à 18h

Site: www.rouen.fr/aitre-saint-maclou

Tél pour infos sur le lieu: Rouen Normandie Tourisme & Congrès 02 32 08 32 40

 

Les participants:
Très influencée par une esthétique précieuse et désuète, Marlene Bart (All.) combine des éléments visuels hétéroclites dans ses jeux
sérigraphiques de formes et de couleurs.

Alice Cabrillac (Fr) sculpte des paysages montagneux qui sont comme les souvenirs floutés
d‘une réminiscence, mais dont l‘imaginaire aurait pris le dessus sur la perception sensorielle.

Christian Hapke (All.) invente un univers dystopique —„ Ferrari island“— dominé par les voitures, le sable, la rouille et des débris de
jouets. Ses installations sculpturales ouvrent au spectateur les portes du microcosme de sa mythologie personnelles.

Jim Kevin Quéré (Fr) s‘attache à retracer l‘histoire d‘objets anciens qu‘il glane dans les brocantes. Ses héliogravures et ses travaux
photographiques font ré-émerger les traces perdues de leurs anciens propriétaires.
Jean Sikiaridis (All.) tente de traduire des sensations liées au voyage au travers d‘installations rendant ces sentiments abstraits plus
palpables.
Vincent Zucca (Fr) dont la démarche gravite autour de la perte d‘identité, s‘interroge ici sur la situation d‘expatrié. Son installation audio
nous met face aux multiples aspects du voyage et à la confusion qui se crée avec la vie dans une société globalisée.


Écrire commentaire

Commentaires : 0