· 

News 24/01/17: Sécheresse hivernale en Seine-Maritime. Alertes et mesures pour tous, à la pointe de Caux et à la vallée du Commerce.

Sources: Préfécture/normandie-actu.fr

Des rivières en alerte....

News 24/01/17: Sécheresse hivernale en Seine-Maritime. Alertes et mesures pour tous, à la pointe de Caux et à la vallée du Commerce
La Saane

Lundi 23 janvier 2017, la préfète départementale, Nicole Klein, a dû signer un arrêté pour « activer des mesures de sensibilisation, de surveillance et de limitations des usages de l’eau ».

 

L’arrêté se limite à la pointe de Caux et à la vallée du Commerce (Notre-Dame-de-Gravenchon, Lillebonne, Bolbec).

 

Les rivières en alertes sont le Cailly, la Saâne et l’Austreberthe. La rivière le Commerce est dans un état plus alarmant.

La préfecture rappelle qu’ "il s’agit de la valeur de pluviométrie la plus faible pour un mois de décembre jamais enregistrée sur le pluviomètre de Dieppe et de la troisième valeur sur le pluviomètre du Havre depuis 1950 (début des enregistrements).

On ne peut pas parler de sécheresse comme c’est le cas en été, même si les débits sont faibles dans les cours d’eau et que le niveau des nappes phréatiques est bas. On ne pompe pas comme en été les rivières pour le jardinage, le maraîchage ou pour laver les voitures, complète Marie-Laure Giannetti."

Pour cette dernière, "ce qui est à craindre avec ces débits faibles, c’est la pollution parce que la dilution d’un polluant sera dans ce contexte moins importante"


...Sensibilisation, surveillance et limitations des usages

News 24/01/17: Sécheresse hivernale en Seine-Maritime. Alertes et mesures pour tous, à la pointe de Caux et à la vallée du Commerce

Mesures de l’arrêté préfectoral (particuliers, entreprises, agriculteurs, services publics et collectivités) sur les cours d’eau de la région d’Étretat, Yport, Pointe de Caux, Caux de Seine, Commerce et de l’embouchure de la Seine:

 

Toutes les consommations d’eau non indispensables à la santé et au maintien de la salubrité publique sont interdites dans la journée (lavage des voitures sauf dans les stations professionnelles, fontaine publique en circuit ouvert…). Les mesures de restrictions ne sont pas applicables si l’eau provient de réserves d’eaux pluviales ou d’un recyclage.

Les entreprises doivent réduire leur consommation d’eau de 10 % par rapport à la consommation moyenne journalière.

Les exploitants des forages destinés à l’alimentation humaine doivent assurer un suivi régulier du niveau des eaux.

Les travaux et rejets en rivière, les vidanges de plans d’eau, les manœuvres des ouvrages hydrauliques doivent faire l’objet d’une autorisation préalable auprès de l’administration.


Écrire commentaire

Commentaires : 0