Vivacité 2016: Coups de cœur d'un citoyen: Alain Jobert

Le dernier homme, Auguste Fantasy, La Patrouille des Castors, En criant sans faire trop de bruit.

Pour inaugurer cette partie participative de la rubrique, un habitant de Sotteville-Lès-Rouen, amoureux de sa ville et d'art nous propose les photos de ses coups de cœur sur Vivacité 2016. Ce citoyen est mr Alain jobert, que nous remercions pour sa participation et le partage de ses photos.

Le dernier Homme

Le dernier Homme. Cie O clair de plume.

site: oclairdeplume.fr

Dans un monde où le "mâle" aurait été éradiqué, les spectateurs sont conviés à l'anniversaire du règne de la Nouvelle Féminité. Cette grande manifestation festive et politique, ponctuée de discours enflammés, de cotillons et de propagande anti-hommes, sera troublée par la découverte du dernier spécimen mâle de l'humanité. A travers cette fable burlesque où s'entremêlent clown, théâtre et poésie, la Compagnie O Clair de Plume interroge les rapports entre hommes et femmes et engage une réflexion sur notre relation au pouvoir et à l'endoctrinement politique.


En Criant sans faire trop de bruit

En Criant sans faire trop de bruit. Yfan Cirque.

site: yifan-cirque.com

Présentation officielle:

"Un solo qui parle de la solitude.
Yi fan aimerait présenter son travail simplement avec ce texte :
Il aimait jouer a cache cache tout seul . Il avait décidé de se faire un tatouage,
c'était ecrit « J'ai mal dans la peau de ne pas te toucher. Pendant tout ce temps, il la cherchait sans la connaitre… elle etait restée cachée derrière une cuillère. Une création au croisement des disciplines: Fil souple, équilibre en dessous de livres, danse de tapis. Un spectacle intimement universel …"

La patrouille des Castors

La patrouille des Castors. Cie La roulotte ruche.

site: laroulotteruche.org

Ils sont quatre, ils ont quarante ans et ils sont scouts ! Et ils arrivent chez vous, en chanson et en musique, pour vous apporter le bonheur à grand renfort de bonnes actions !
Mais d’abord, il doivent trouver un endroit pour installer leur campement. Ben oui, parce que des scouts sans camp scout, c’est plus des scouts. Et dans un camp scout on peut goûter au plaisir de se retrouver dans la joie et la bonne humeur. Et connaître le frisson d’une grande aventure collective. Et trouver ensemble plein de belles causes à défendre. Et pourquoi pas… changer le monde


Auguste Fantasy

L’espérance de St-Coin, auguste fantasy. Cie du coin

site: compagnieducoin.com

Avec douze musiciens tonitruants, la rue devient la scène d'un protocole absurde et délirant. De déambulations en instants concert : en Chapeaux et bannière, ils amusent la galerie.



Écrire commentaire

Commentaires : 0